rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Egypte Arabie saoudite

Publié le • Modifié le

L'Egypte confie finalement l'avenir des îles Tiran et Sanafir à l'Arabie saoudite

media
L'île de Tiran, dans la mer Rouge. Wikimedia Commons / Marc Ryckaert (MJJR)

Le Parlement égyptien a approuvé, mercredi 14 juin 2017, un accord de délimitation des frontières maritimes entre l'Egypte et l'Arabie saoudite. Un accord en vertu duquel deux îles stratégiques à l'entrée du golfe d'Aqaba sont rétrocédées à Riyad. L'accord, qui avait été annulé par la Haute Cour administrative, provoque une vive opposition depuis sa signature en avril 2016.


Avec notre correspondant au Caire,  Alexandre Buccianti

« Approbation ! J'annonce l'approbation par le Parlement de l'accord de tracé des frontières maritimes entre l'Egypte et l'Arabie saoudite ! »

C'est dans un chaos indescriptible que le Parlement a voté à main levée cet accord, décrié par l'opposition mais aussi par une partie de la majorité. « Une journée noire » pour l'opposition égyptienne.

Certains n'hésitent pas à comparer l'approbation de l'accord de cession des îles de Tiran et Sanafir à la cuisante défaite de la guerre des Six-Jours, il y a exactement cinquante ans.

Une guerre où des militaires égyptiens étaient morts en défendant l'île de Tiran contre les Israéliens.

La police a arrêté dans la nuit une vingtaine de manifestants au centre du Caire. Elle a aussi assiégé le Syndicat des journalistes, ou des opposants ont organisé un sit in.

Chronologie et chiffres clés