rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Syrie: vote mardi 24 octobre du Conseil de sécurité sur l'enquête sur les armes chimiques (diplomates)
  • Niger: l'armée américaine poursuivra ses opérations malgré l'embuscade (Pentagone)
  • Accord de l'UE sur une réforme du travail détaché (Commission européenne)
  • Prix Fifa: Cristiano Ronaldo sacré meilleur joueur de football de l'année 2017
  • Prix Fifa: Zinédine Zidane sacré meilleur entraîneur de football de l'année 2017

Iran Présidentielle Iran 2017

Publié le • Modifié le

Iran: fin de campagne active chez les partisans d’Hassan Rohani

media
Des partisans d'Hassan Rohani distribuent son poster à la conductrice d'une voiture voisine, à Téhéran, le 17 mai 2017. TIMA via REUTERS

Vendredi 19 mai, les Iraniens élisent leur président. Le choix devrait se faire entre le sortant, le modéré Hassan Rohani, et l'ultra conservateur Ebrahim Raissi. Mercredi 17 mai au soir, les partisans de Rohani ont profité de la fin de la campagne pour célébrer leur candidat dans les rues de Téhéran.


Avec nos envoyés spéciaux à Téhéran,  Murielle Paradon  et  Boris Vichith

Jusqu'au dernier moment, les partisans de Hassan Rohani font campagne avec ferveur. Ils arrêtent les voitures dans la rue et distribuent leurs tracts. La plupart sont jeunes, enthousiastes, ils espèrent que l'ouverture amorcée par Hassan Rohani se poursuivra s'il est réélu.

L’un d’entre eux insiste ainsi sur la nécessité de « voter pour Rohani, [puisque] le plus important c'est de rassembler les gens, les éduquer, et leur donner de l'espoir pour arriver à la liberté et la démocratie progressivement ».

Cet autre militant renchérit : « Les Iraniens veulent la paix, nous sommes des gens éduqués. On nous voit comme des terroristes, nous ne le sommes pas. Nous voulons notre place dans le monde. Nous voulons pouvoir voyager en France comme vous. »

« Encore l'Iran, encore Rohani »

Hassan Rohani est attaqué sur son bilan économique. Le chômage a augmenté. Mais pour ses fidèles, au contraire, le président sortant a donné la capacité d'entreprendre. C’est le sentiment de cet étudiant, qui « pense que M. Rohani a créé des opportunités pour des jeunes comme moi pour trouver un emploi et créer leur propre avenir ».

La campagne s'achève sur cette chanson, entonnée par les militants du président sortant : « Encore l'Iran, encore Rohani ».

Suivez également cette élection sur RFI Persan

Chronologie et chiffres clés