rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Football: Le Paris Saint-Germain remporte la Coupe de France face à Angers (1-0)

Iran Hassan Rohani

Publié le • Modifié le

Iran: vifs échanges entre Rohani et Ghalibaf lors du premier débat présidentiel

media
Le premier débat télévisé en direct vendredi 28 avril entre les candidats à la présidentielle iranienne du 19 mai 2017. MEHDI DEHGHAN / JAMEJAMONLINE / AFP

Les Iraniens ont pu suivre trois heures de débat télévisé en direct entre les six candidats pour la présidentielle iranienne du 19 mai. Trois réformateurs, dont le président modéré Hassan Rohani, et trois conservateurs, notamment le maire de Téhéran Mohammad Bagher Ghalibaf. Le débat a été marqué par de vifs échanges.


Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

Le président modéré Hassan Rohani et le maire conservateur de Téhéran Mohammad Bagher Ghalibaf se sont violemment affrontés lors de ce premier débat présidentiel.

Le président Rohani a en effet accusé le maire de Téhéran de mensonge à son égard : « Monsieur Ghalibaf, excusez-moi. Un site inconnu dit quelque chose, cela est repris par un journal et vous le citez. Je n’ai jamais promis à la population de créer quatre millions d’emplois. C’est un grand mensonge. »

Le maire de Téhéran a immédiatement réagi en montrant une copie d’une page du site d’information du président de la République pour étayer ses propos. « Monsieur Rohani m’a accusé de mensonge. Les chiffres que j’ai cités viennent du site du président de la République, monsieur Rohani. »

Déjà lors de la présidentielle de 2013, les deux hommes s’étaient violemment affrontés. Cette fois, les candidats conservateurs ont mis l’accent sur les problèmes économiques des couches défavorisées en particulier la forte augmentation du chômage qui touche 12,4% de la population. En promettant des logements sociaux et des aides directes ils espèrent mobiliser cet électorat.

→ A (re) lire : Présidentielle en Iran: six candidats officiellement investis

Chronologie et chiffres clés