rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Rugby/Coupe du monde dames: la France éliminée en demi-finale par l'Angleterre (3-20)

Turquie Syrie Kurdes

Publié le • Modifié le

Syrie: l'aviation turque bombarde des positions kurdes en Syrie et en Irak

media
Un chasseur F-16 turc décolle de la base d'Incirlik. REUTERS/Murad Sezer

L'aviation turque a mené ce mardi 25 avril une série de frappes contre des positions kurdes dans le nord-est de la Syrie, tuant plusieurs combattants, ont indiqué une force kurde et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Par ailleurs, des avions turcs ont bombardé Sinjar, la région du nord de l'Irak qui se trouve à une centaine de kilomètres à l'ouest de Mossoul.


L’aviation turque a lancé une série de frappes contre des positions kurdes dans le nord-est de la Syrie ce mardi 25 avril. « Les avions turcs ont mené une vaste offensive contre une base qui abrite un centre de communication pour les médias et des installations militaires », ont précisé les Unités de protection du peuple kurde (YPG), bras armé d'un des partis kurdes syriens. « Cette attaque traître a tué et blessé des combattants », ont-elles ajouté. Le bilan serait de 18 morts selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Les Kurdes de Syrie ont par la suite appelé la coalition à faire cesser les raids turcs sur leurs positions.

Ces bombardements ont eu lieu près de la ville syrienne d'Al-Malikiyah, proche de la frontière turque, vers 02h du matin locales mardi (23 h 00 TU lundi), selon les YPG. La Turquie a mené « des dizaines de frappes simultanées » sur des positions des YPG dans la province de Hassaké (nord-est) et un centre de communication pour les médias, a de son côté indiqué l'OSDH, une organisation qui dispose d'un vaste réseau de sources dans le pays en guerre. « Trois membres des YPG travaillant dans ce centre ont été tués », a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Premières frappes depuis la fin de « Bouclier de l'Euphrate »

Il s'agit, selon lui, des premières frappes turques en Syrie depuis qu'Ankara a annoncé en mars avoir terminé sa campagne militaire « Bouclier de l'Euphrate ». Lancée en août, cette opération visait, selon la Turquie, à lutter contre le groupe jihadiste Etat islamique mais aussi à combattre la milice kurde YPG qu'Ankara considère comme « un groupe terroriste » car alliée aux Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Par ailleurs, l'aviation turque a mené parallèlement la nuit dernière un raid en Irak, dans la région du Sinjar, visant un autre groupe allié au PKK. Des membres des forces kurdes irakiennes ont été tués, apparemment par erreur, car ils ne sont pas hostiles à la Turquie. Les autorités locales ont condamné ce raid qu'elles ont qualifié « d'inacceptable ».

(avec AFP)

Chronologie et chiffres clés