rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le groupe Etat islamique revendique l'attentat contre une mosquée chiite à Kaboul (communiqué)

Territoires Palestiniens Israël

Publié le • Modifié le

Barghouti, le plus célèbre des prisonniers palestiniens, en grève de la faim

media
Un grand portrait de Marwan Barghouti est peint à la sortie de Ramallah sur le mur de séparation construit par Israël. AFP PHOTO/JAAFAR ASHTIYEH

Il est le plus célèbre prisonnier palestinien. Marwan Barghouti, souvent présenté comme un possible successeur à Mahmoud Abbas, le président octogénaire, appelle à une grève de la faim dans les prisons israéliennes. Condamné cinq fois à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de 5 personnes et pour soutien au terrorisme, il dénonce un changement dans les conditions d'incarcération. Un mouvement qui est un défi tant aux autorités israéliennes que palestiniennes.


Avec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

 

Son visage est dessiné sur le mur de séparation entre Israël et la Cisjordanie, juste à côté du portrait du chef historique Yasser Arafat, à quelques mètres du principal point de passage entre les deux territoires. Et en décembre dernier,

Marwan Barghouti

avait été réélu au comité central du Fatah avec plus de 70% des voix.

 

C'est donc une personnalité de premier plan qui appelle ses co-détenus a entamé ce lundi une grève de la faim. Selon le club des prisonniers palestiniens, 3 500 détenus sont affiliés à son parti. Et la formation rivale, le Hamas, a annoncé se joindre à cette protestation.

Officiellement, le mouvement se veut une dénonciation de changements dans les conditions d'incarcération : les cellules sont de plus en plus peuplées et les contacts avec les familles ont été réduits. Si le gouvernement israélien a d'ores et déjà affirmé qu'il ne cèderait pas, l'importance du mouvement pourrait se révéler délicate à gérer pour lui.

Mais la grève s'adresse aussi aux responsables palestiniens. S'il est suivi dans sa protestation, Marwan Barghouti leur montrera qu'il faut toujours compter avec lui. Lui qui se rêve en successeur du président Mahmoud Abbas.

 

Chronologie et chiffres clés