rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le groupe Etat islamique revendique l'attentat contre une mosquée chiite à Kaboul (communiqué)

Egypte ONG Justice

Publié le • Modifié le

Egypte: une militante égypto-américaine innocentée

media
La militante égypto-américaine Aya Hijazi, fondatrice de l'ONG Belady pour les enfants des rues, dans la cage des accusés avec son époux, lors d'une comparution devant une cour au Caire, le 23 mars 2017. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

En Egypte, la cour d'assises du Caire a acquitté dimanche 16 avril la militante égypto-américaine des droits de l'homme Aya Hijazi. Elle avait été arrêtée en 2014 et accusée avec son époux et six autres personnes de traite d'enfants. Hijazi avait fondé une ONG pour les enfants des rues sans permis des autorités, selon le parquet.


Avec notre correspondant au Caire,  Alexandre Buccianti

La libération d'Aya Hijazi est perçue comme le résultat de la très nette amélioration des relations égypto-américaines depuis l'arrivée du président Donald Trump à la Maison Blanche.

Début avril, Trump avait reçu en grande pompe à Washington son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi. A la question de savoir si la Maison Blanche allait réclamer la libération de Aya Hijazi, un porte-parole américain avait déclaré que la question des droits de l'homme allait être abordée « de manière discrète et privée ».

Aucune conférence de presse n'avait été donnée à l'issue de la rencontre Trump-Sissi pour éviter les questions gênantes pour le président égyptien accusé d'autoritarisme et de répression par les organisations internationales pour la défense des droits de l'homme.

L'Egypte espère obtenir de la nouvelle administration américaine une augmentation substantielle de l'aide militaire.

Chronologie et chiffres clés