rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Egypte Terrorisme EI

Publié le • Modifié le

Egypte: les autorités démantèlent un camp d'entraînement jihadiste

media
Un policier égyptien monte la garde devant l'église copte de Tanta, cible d'une attaque jihadiste le dimanche 9 avril. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

Les autorités égyptiennes ont indiqué avoir démantelé une cellule d’entraînement de terroristes dans un camp au sud du pays. Une découverte réalisée grâce à l’identification du kamikaze auteur de l’attentat contre l’église copte d’Alexandrie du dimanche des Rameaux. Un attentat qui avait été revendiqué par la branche égyptienne du groupe Etat islamique.


Avec notre correspondant au CaireAlexandre Buccianti

Mahmoud Hassan Moubarak, le kamikaze de l’église d’Alexandrie, s’est avéré être originaire de la province de Qena, située à plus 800 kilomètres au sud du port méditerranéen. Un paradoxe qui a poussé les services de sécurité à lancer une vaste opération dans les montagnes désertiques de la province de Haute-Egypte.

C’est ainsi que le camp de formation des jihadistes a été découvert. Un camp où ils s’entraînaient aux opérations terroristes par le biais de vidéos du groupe Etat islamique diffusées sur Internet. Les autorités affirment avoir tué sept terroristes et en rechercher d’autres.

Selon des experts, cette découverte signifie que le groupe Etat islamique, qui s’entraînait et agissait principalement dans le Nord-Sinaï, a décidé de s’implanter dans la vallée du Nil. Une nouvelle tactique visant à échapper à la pression croissante de l’armée contre Daech dans le Sinaï.

Chronologie et chiffres clés