rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Ligue Arabe Territoires Palestiniens Jordanie

Publié le • Modifié le

En Jordanie, la Ligue arabe montre son unité sur la question palestinienne

media
Les dirigeants des membres de la Ligue arabe se sont réunis en sommet le 29 mars à Amman en Jordanie. REUTERS/Mohammad Hamed

L'Assemblée des états arabes s'est mise d'accord pour dénoncer l'intervention iranienne dans plusieurs pays de la ligue. Ils ont cite le Yémen, la Syrie et l'Irak. Mais face a une administration américaine nouvelle , ils ont voulu montrer un front uni sur la question palestinienne.


Avec notre correspondante à Amman,  Angélique Férat

Donald Trump a effrayé les pays arabes en suggérant qu'il étudiait toutes les solutions possibles pour résoudre la question palestinienne. Les pays arabes lui ont répondu, se disant prêts à coopérer avec l'administration Trump. Ils réaffirment leur attachement à une solution à deux Etats et rappellent au nouvel occupant de la Maison Blanche qu`il existe un plan de paix globale proposé et accepté par tous les pays arabes en 2002. Israël peut avoir la paix avec tous les pays arabes si elle se retire des territoires occupés.

Les chefs d'Etat se disent prêts a lancer des négociations rapidement. « Le monde arabe dans son entier soutient le plan de paix arabe, rappelle le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safadi. C'est l'offre de paix la plus globale pour une paix durable et totale entre Israël et tous les membres de la Ligue arabe. Nous offrons un message de paix. Le monde arabe est prêt a s'engager dans des négociations directes et sérieuses pour amener la paix. Ceci sur la base d'une solution à deux Etats qui reste selon nous la seule façon d'amener la paix entre les deux parties impliquées. »

Le roi Abdallah de Jordanie et le président palestinien Mahmoud Abbas se rendent donc en début de semaine prochaine à Washington avec une proposition. Mais l'un comme l'autre pointeront aussi du doigt la multiplication des colonies juives et les tentatives israéliennes d'ouvrir la fréquentation de la mosquée al-Aqsa aux non-musulmans.

Chronologie et chiffres clés