rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Xi Jinping va rencontrer Trump les 6 et 7 avril 2017 aux Etats-Unis (Chine)
  • Arrivée du chef de l'ONU en Irak pour examiner l'aide humanitaire
  • Présidentielle France: «Jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de mon épouse était fictif» (François Fillon sur RTL)
  • Logement en France: fin de la trêve hivernale vendredi et reprise des expulsions pour des milliers de familles
  • Suspecté de participation à un trafic de drogue, un procureur mexicain a été arrêté à la frontière américaine à San Diego (autorités)
  • Etats-Unis: un juge fédéral de Hawaï va étendre le blocage du décret migratoire Trump

Israël médias Benyamin Netanyahu

Publié le • Modifié le

Israël: une réforme de l'audiovisuel prend des airs de crise gouvernementale

media
Le Premier ministre Benyamin Netanyahu (D) et le ministre des Finances Moshe Kahlon (G), le 31 janvier 2016. AMIR COHEN / POOL / AFP

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a évoqué dimanche 19 mars de possibles élections anticipées. A l'origine de cette crise, le vif désaccord qui l'oppose à son ministre des Finances, Moshe Kahlon, chef du parti Koulanou, concernant une réforme de la radio-télévision publique.


Avec notre correspondant à JérusalemMichel Paul

La réforme de l’audiovisuelle en Israël se transforme en crise gouvernementale. Le Premier ministre israélien évoque de possibles élections anticipées. C’est le résultat de frictions entre Benyamin Netanyahu et son ministre des Finances Moshe Kahlon.

Une polémique qui dure depuis trois ans mais avec des rebondissements multiples surtout ces trois derniers mois. Elle porte sur la fermeture à la fin du mois prochain de l’office de radiodiffusion et de télévision public, le licenciement de tous ses employés pour ouvrir un nouvel organisme, plus moderne et plus dynamique.

Droit de veto

Une décision adoptée par le précédent gouvernement de M. Netanyahu qui, après avoir prôné la création de la nouvelle structure, s’y oppose désormais farouchement. Les accords qui gèrent la coalition gouvernementale donnent à Netanyahu le droit de veto sur tout ce qui touche aux médias. Mais le ministre des Finances passe outre.

Le Premier ministre israélien envisage également une nouvelle loi pour contrôler la presse électronique et la mise en place d’un conseil supérieur de l’audiovisuel. Alors compromis ou élections anticipées. Plusieurs ministres du parti du chef du gouvernement affirment s’opposer à cette dernière option. Pour sa part, Benyamin Netanyahu a pris l’avion ce matin pour la Chine.

Chronologie et chiffres clés