rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Irak EI

Publié le • Modifié le

Irak: découverte d'un charnier avec des centaines de corps près de Mossoul

media
Des membres des forces paramilitaires irakiennes dans les rues de Mossoul, ce samedi 11 mars 2017. REUTERS/Thaier Al-Sudani

Des forces paramilitaires irakiennes affirment avoir découvert un charnier près de Mossoul. Il pourrait enfermer quelque 500 corps de civils, même si ce chiffre est difficile à vérifier. Les victimes auraient été exécutées par l'organisation Etat islamique (EI).


C'est dans la prison de Badouch près de Mossoul que le charnier aurait été découvert. La milice Hachd al Chaabi, qui supplée l'armée irakienne, a repris cette prison des mains de l'organisation Etat islamique. Et elle affirme avoir trouvé des centaines de corps dans une fosse commune, des détenus qui auraient été exécutés par les jihadistes.

Cette annonce semble corroborer les dires de l'ONU et de l'ONG Human Rights Watch (HRW). En 2015, ils avaient fait état de la mort de 600 hommes, après que le groupe Etat islamique se soit emparé de la prison en juin 2014. Des survivants ont raconté que les jihadistes emmenaient leurs détenus, principalement des chiites, à bord de camions, jusqu'à un ravin où ils étaient abattus.

Depuis octobre dernier, une vaste offensive est menée contre l'organisation Etat islamique à Mossoul, son dernier grand fief en Irak. La partie orientale de la ville a été libérée en janvier. A l'ouest, des combats intenses se poursuivent entre les forces irakiennes et les jihadistes.

→ (Re)lire : Raids aériens, combats, armes chimiques, charniers: Mossoul marqué à jamais

Chronologie et chiffres clés