rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le référendum au Kurdistan irakien va «augmenter l'instabilité», selon Washington
  • Le Conseil de sécurité de l'ONU discutera jeudi de la Birmanie (diplomates)
  • Le Brésil annule un permis d'exploitation minière d'une réserve d'Amazonie (officiel)

Iran Etats-Unis

Publié le • Modifié le

Iran: tir balistique réussi en pleine tension avec les Etats-Unis

media
Le missile tiré par Téhéran a atteint et détruit une cible située à 250 kilomètres en mer d’Oman (photo d'archive). ©Reuters

Les Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime islamique, ont testé « avec succès » un missile qui a atteint une cible à 250 kilomètres en mer d'Oman, en pleine tension avec les Etats-Unis dans cette région sensible.


Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

Selon le commandant Amir Ali Hazdjizadeh, qui dirige la force aérospatiale des Gardiens de la révolution, le missile Hormuz 2 a atteint et détruit une cible située à 250 kilomètres en mer d’Oman. Ce missile qui a une portée maximale de 300 kilomètres est destiné à frapper les bateaux et navires en mer. Ce test de missile dans la région de la mer d'Oman intervient en pleine tension entre l'Iran et les Etats-Unis.

Mercredi 8 mars, un autre responsable de la marine des Gardiens de la révolution avait accusé les Etats-Unis de chercher à provoquer des « tensions » dans le golfe Persique après des incidents la semaine dernière entre des bateaux de guerre iraniens et un bâtiment de la marine américaine.

« Les actions de ces derniers jours des Etats-Unis montrent qu'ils ont des objectifs néfastes, illégitimes et provocateurs (...) Non seulement ils ne veulent pas la stabilité et la sécurité dans le golfe Persique et le détroit d'Ormuz, mais ils cherchent à créer des tensions et une crise », avait déclaré ce responsable.

De son côté, Washington avait critiqué le comportement « non professionnel » de navires militaires après qu’une frégate iranienne ait approché à quelques centaines de mètres un navire américain.

Depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, on assiste à une poussée de tension entre Washington et Téhéran, notamment dans la région du golfe Persique.

Chronologie et chiffres clés