rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Syrie Kurdes Turquie

Publié le • Modifié le

Syrie: la coalition au secours de l'armée turque à al-Bab

media
Un combattant rebelle dans les alentours de la ville syrienne d'Al-Bab, le 14 janvier 2017. REUTERS/Khalil Ashawi

Au moins cinq soldats turcs ont été tués dans une attaque à la voiture piégée du groupe Etat islamique (EI) à Al-Bab, un bastion des jihadistes dans le nord de la Syrie, a rapporté vendredi l'agence de presse Dogan. Neuf soldats ont par ailleurs été blessés et hospitalisés, selon l'état-major turc. Cette attaque survient alors que des rebelles syriens appuyés par les forces d'Ankara tentent, depuis plusieurs semaines, de s'emparer d'al-Bab au prix de lourdes pertes. Mais dans la bataille pour conquérir al-Bab, la Turquie bénéficie à présent de l'aide de la coalition.


Moscou et Ankara avaient annoncé avoir signé le 12 janvier un accord spécifiant les mécanismes pour « coordonner » leurs frappes aériennes en Syrie contre des « cibles terroristes ».

Jusqu'alors, la coalition dans le nord de la Syrie venait en aide aux Kurdes du nord du pays qui se battaient contre les jihadistes de l'organisation Etat islamique. Les Kurdes de Syrie, réunis au sein des Forces démocratiques syriennes, ont toujours été considérés, et à juste titre, comme l'allié de la coalition le plus efficace contre les jihadistes.

En revanche, pour Ankara, les Forces démocratiques syriennes ne sont que le faux-nez des milices kurdes intitulées YPG. Pour les Turcs, les YPG (Unités de protection du peuple) tentent de conquérir le plus de territoire possible pour établir une région autonome kurde en Syrie et faire plus tard la jonction avec les Kurdes de Turquie et ceux d'Irak. De quoi donner des cauchemars au président turc.

Or, depuis deux jours, la coalition vient en aide aux soldats turcs qui tentent de conquérir al-Bab avant que les Kurdes ne le fassent. C'est donc une course de vitesse dont les Forces démocratiques syriennes feront les frais. Autrement dit, les prétentions kurdes de Syrie doivent être revues à la baisse, au terme d'un arrangement des membres influents de la coalition anti-jihadiste.

A(re)lireSyrie: la ville d'al-Bab objet de toutes les convoitises

Chronologie et chiffres clés