rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Territoires Palestiniens Israël Energies consommation

Publié le • Modifié le

Territoires Palestiniens: de récurrentes et pénalisantes coupures d'électricité

media
Atelier de poterie à Gaza(mars 2016): les entreprises comme les particuliers ont un besoin vital d'électricité pour leurs activités. REUTERS/Mohammed Salem

En Cisjordanie, Israël a réduit sa distribution d'électricité aux Palestiniens pour cause d'impayés. Depuis le 31 mars, Israël Electric Corporation a réduit pendant plusieurs heures ses livraisons de courant électrique aux villes de Jéricho, Bethléem ou Hébron et leurs environs, privant temporairement des dizaines de milliers de Palestiniens d'électricité. Les Palestiniens doivent plus de 300 millions d'euros à la compagnie israélienne.


De notre correspondant à Ramallah,

La facture présentée à l'Autorité Palestinienne par la société israélienne d'électricité est impressionnante: plus d'un milliard de shekels soit plus de 300 millions d'euros. Cette somme correspond aux retards de paiement de la partie palestinienne qui achète la totalité de son électricité à Israël. Il n'y a en effet aucune centrale électrique en Cisjordanie car Israël interdit toute construction de la sorte. Les Palestiniens qui dépendent à 100% de leur voisin, rechignent à payer les factures. En conséquence, ces derniers jours, plusieurs villes palestiniennes ont été privées de courant à tour de rôle. Ramallah, où siège l'Autorité Palestinienne a été épargnée mais ailleurs dans la région, ces coupures ont posé un certain nombre de problèmes aux entreprises qui ont du suspendre leur production quelques heures.

La compagnie d'électricité israélienne rétablit le courant

Un accord a été trouvé entre Israéliens et Palestiniens. Une partie de la dette des Palestiniens sera payée. Le reste devrait l'être dans les mois à venir. «Mais attention, prévient Israël, si les engagements ne sont pas tenus, de nouvelles coupures pourraient intervenir». Les habitants palestiniens eux ne comprennent pas pourquoi il faut en arriver là. La plupart des Palestiniens paient leurs factures en temps et en heure. Certains soupçonnent des responsables palestiniens de ne pas reverser l'argent à Israël. Les autorités palestiniennes assurent qu'il n'en est rien et rejette la faute sur les particuliers mauvais payeurs.

A Gaza, les coupures de courant de plus en plus dramatiques

La seule centrale électrique de l'enclave palestinienne avait cessé de fonctionner faute de moyens. Le gouvernement à Gaza n'a plus d'argent pour payer le fuel nécessaire à son alimentation. Alors que les Gazaouis avaient environ 6 heures d'électricité par jours seulement, on est tombé à moins de 4 heures quotidiennes grâce uniquement à l'électricité fournie par Israel et l'Egypte. C'est un niveau problématique pour les habitants mais aussi les commerçants ou les entreprises. De plus en plus de Gazaouis tentent de s'équiper en générateurs mais ils se trouvent confrontés au même problème, le prix de l'essence, qui empêche bien souvent les habitants de les mettre en marche. Plusieurs ONG travaillent sur la possibilité de développer l'énergie solaire mais la place fait défaut dans cette région, l'une des plus densément peuplée au monde.

Chronologie et chiffres clés