rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)
  • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)

Hors Antenne RDC Environnement

Publié le • Modifié le

La réserve d'Itombwe menacée : des jeunes se mobilisent

media
Située au nord-ouest du lac Tanganyika, la Réserve Naturelle d'Itombwe (RNI) a été créée en octobre 2006 par un arrêté ministériel. Pardo Mwetaminwa

Dans le Sud-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC), des jeunes multiplient les actions pour préserver la bioversité de la Réserve Naturelle d'Itombwe (RNI), menacée par l'activité humaine.


Dans la province du Sud-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC), la Réserve Naturelle d’Itombwe (RNI) est réputée pour son incroyable biodiversité. Plusieurs expéditions ont en effet permis de découvrir que ce massif forestier situé sur les hauts plateaux de Fizi et d'Uvira, en territoire de Mwenga, compte de nombreuses familles de gorilles, de chimpanzés, d'éléphants, des amphibiens, mais aussi d'importantes espèces endémiques. Mais, cet espace est menacé.

L'Ilambo de Sawe, en voie de disparition ?

Exemple : l'Ilambo de Sawe. Ce point d'eau situé dans la partie Est de la réserve, à quelques kilomètres du village d'Aboke, au bord de la rivière Ebela, est fréquenté par de nombreux animaux, dont des oiseaux, venus de toute la région et des pays frontaliers.
Ses eaux salées et parfois chaudes étaient même utilisées par les anciens comme eau de cuisson pour les aliments. Mais, la population s'inquiète de le voir peu à peu disparaître parce que la forêt n'en compterait plus que six. Quelle en est la cause ? L'exploitation artisanale de minerais, notamment de l'or, pratiquée par des jeunes de la région.
« Cela me permet de subvenir à mes besoins », explique l'un d'eux. Cependant, il admet ne pas connaître l'importance de ce lieu pour les animaux. Pour lui, les richesses du sous-sol ont été laissées par ses aïeux et il aurait donc le droit d’en faire ce qu’il veut. « Mais, je suis prêt à abandonner mon activité, si je trouve d'autres sources de revenu », précise-t-il.
exploitation minière artisanale en cause

Mais, l’exploitation minière artisanale n'est pas l'unique danger pour cet écosystème. D’autres activités champêtres, menées par la communauté vivant près de l'Ilambo de Sawe, menacent la biodiversité du site et sa fréquentation par les animaux : la chasse traditionnelle, les activités de l'armée, les feux de brousse, les pâturages, l’installation humaine et la faible gouvernance des ressources naturelles.
Conscientes de cette situation, les autorités locales essaient de multiplier les démarches. Mais n'ayant pas d'autres sources de revenu, les jeunes continuent leurs activités.

Chronologie et chiffres clés