rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Social: usines en grève, barrages routiers et manifestations en Belgique pour un meilleur pouvoir d'achat
  • Attaque de Strasbourg: le président Emmanuel Macron se rend sur place vendredi après-midi (Elysée)
  • L'Otan indique vouloir «réexaminer» son engagement au Kosovo à cause de sa nouvelle armée (Stoltenberg)
  • Armée au Kosovo: la Serbie restera «sur le chemin de la paix» (Premier ministre)
  • Strasbourg: le marché de Noël rouvre en présence de Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur
  • La Chine indique vouloir suspendre les surtaxes douanières sur les voitures importées des Etats-Unis (officiel)
  • Japon: dix facultés de médecine ont falsifié les résultats au concours d'entrée, indique le ministère de l'Education
  • Kosovo: le Parlement vote la création d'une force armée (AFP)
  • Attaque de Strasbourg: sept personnes en garde à vue, dont deux nouvelles la nuit dernière (procureur de Paris)
  • Côte d'Ivoire: l'opposant Henri Konan Bédié évoque une alliance avec l'ex-président Gbagbo
  • Manifestation des «gilets jaunes»: pour l'«acte V» à Paris, un dispositif «semblable» à celui de samedi dernier (préfet de police)
  • Chine: le premier réacteur nucléaire EPR dans le monde entre en service commercial

Birmanie Rohingyas Droits de l’homme

Publié le • Modifié le

[Vidéo] Neuf mois après la répression des Rohingyas, retour dans l’Etat d’Arakan

A la frontière avec le Bangladesh, plusieurs milliers de Rohingyas vivent dans un No man’s land, après avoir fui la Birmanie. RFI/Sarah Bakaloglou

Près de 700 000 Rohingyas ont fui les violences de l’armée birmane dans l’Etat de l’Arakan. Si la Birmanie et le Bangladesh ont signé un accord pour le retour des réfugiés, le processus de rapatriement n’a toujours pas commencé. Selon les Nations unies, les conditions pour un retour volontaire, durable et dans la dignité ne sont pas encore propices en Birmanie. Le nord de l’Etat d'Arakan est interdit d’accès aux organisations internationales et aux journalistes, RFI a pu s'y rendre lors d'un voyage de presse organisé par le gouvernement.


Chronologie et chiffres clés