rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Turquie: le ministre des Finances écarte toute aide du FMI, privilégie les investissements
  • Erdogan et Macron soulignent l'«importance de renforcer» les liens économiques entre la France et la Turquie (Ankara)
  • Nouveau patron d'Air France: le CA «se prononcera ce soir», le représentant de l'Etat votera Smith (Le Maire)
  • Mali: réélection d'Ibrahim Boubacar Keïta, édition spéciale sur RFI à partir de 12h10 TU (14h10, heure de Paris)
  • Elections européennes 2019: veto du président polonais à une réforme qui élimine les petits partis
  • Patron d'Air France-KLM: Benjamin Smith (Air Canada) a «un excellent profil» pour Bruno Le Maire
  • Mali: Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix

Voyage Découverte Royaume-Uni

Publié le • Modifié le

Londres dévoile de nouveaux dessous

media
Un nouveau train traverse le réseau © The Postal Museum

Dès son ouverture au public en septembre 2017, le Mail Rail a fait courir les visiteurs et s’est placé comme une des plus insolites attractions londoniennes. Ce réseau ferré souterrain dédié à l’acheminement du courrier était jusque-là inconnu. Une balade dans les dessous de Londres, toute aussi inattendue qu’instructive.


A la place des lourds sacs postaux, ce sont désormais des visiteurs étonnés qui parcourent les lignes souterraines aménagées par la Poste Britannique dans les années 20. Dès la fin du XIXe siècle, les autorités ont voulu lutter contre les embouteillages sans cesse plus handicapants en surface pour acheminer le courrier rapidement. Si un métro souterrain existait pour les passagers, pourquoi ne pas en créer un pour les millions de lettres envoyées chaque jour ? Le rêve des postiers devient réalité en 1927 et les trains vont circuler 22 heures par jour sous les pas pressés des londoniens jusqu’en 2003. Ce réseau traverse Londres d’Est en Ouest sur 10 km, reliant six centres de tri postal.

Une bande son laissant une large place aux témoignages des postiers décrivant leur travail et des spectacles multimédia à 360° dans les stations immergent le visiteur dans un monde resté sinon secret, du moins très discret pendant 75 ans.  Impossible d’imaginer, sur le pavé londonien, la fourmilière qui s’activait plus de 20 mètres en dessous pour connecter le plus rapidement possible les Britanniques entre eux via leurs échanges écrits. Pendant 15 à 20 minutes, le visiteur se retrouve plongé dans un monde qui lui est inconnu et qui a pourtant participé à sa vie quotidienne. Si ce réseau ferré souterrain est devenu un musée, tout est resté en place, comme si les postiers allaient animer les lieux d’une minute à l’autre.

Cette virée dans les tunnels étroits du Mail Rail est la partie la plus spectaculaire et inattendue du musée postal de Londres, récemment réaménagé. Lettres, timbres, uniformes, malle-poste et une quantité d’autres objets hauts en couleur racontent que le premier réseau social ce fut bien l’échange de lettres ! Ces échanges, indispensables à nos vies se sont structurés assez tôt dans l’histoire moderne. Mille et une histoires, souvent surprenantes, mettent en relief l’énergie et l’inventivité humaine pour orchestrer, sécuriser et faire circuler le plus rapidement possible le courrier, quelque fois grâce à des missions périlleuses. On apprend, entre autre, que l’invention du timbre-poste en 1840 est anglaise et qu’elle va faire payer une somme modique à l’expéditeur d’une lettre alors qu’avant, c’était le destinataire qui déboursait souvent beaucoup d’argent pour pouvoir lire ce qui lui était adressé !

Pour en savoir plus

The Postal Museum
Ouvert tous les jours de 10h à 17 h
Phoenix Place, Clerkenwell, London
Métro : King’s Cross-Saint Pancras / Russel Square / Chancery Lane
Postalmuseum.org

Chronologie et chiffres clés