rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Notre-Dame de Paris Pollution

Publié le • Modifié le

Plomb de Notre-Dame de Paris: début du chantier de décontamination

media
Des ouvriers installent des barrières face à la cathédrale Notre-Dame de Paris, ce 13 août, en vue du démarrage du chantier de dépollution du plomb des rues adjacentes. REUTERS/Charles Platiau

Les travaux de nettoyage du plomb des rues avoisinant la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée par un incendie le 15 avril 2019, s'étaleront sur une dizaine de jours. Ils ont été délimités en phases et en zones. Au total 10 200 m² environ doivent être décontaminés par divers procédés depuis ce mardi 13 août.


Au bout du quai du Marché-Neuf, dans le centre de Paris, un camion semi-remorque débarque du matériel lourd : deux containers, d'énormes bidons en plastique sombre, des tuyaux, divers pompes et appareils. La mise en place de ce matériel annonce, ce mardi 13 août au matin, le début du nettoyage du plomb des rues avoisinant Notre-Dame de Paris, ravagée par un incendie le 15 avril dernier.

Jusqu'au 23 août

Ces travaux s'étaleront jusqu'au 23 août. Ils ont été délimités en phases et en zones. Au total 10.200 m2 environ doivent être décontaminés par divers procédés. Deux sociétés ont été chargées de mener ces interventions. Première phase : aspirer tout ce qui peut l'être sur l'asphalte de la rue de la Cité, puis un brossage avec un produit tensio-actif et enfin un rinçage à haute pression permettant une récupération immédiate des eaux par aspiration.

La zone deux concernera l'ensemble du parvis ainsi que l'angle de la rue d'Arcole et de la rue du Cloître. Certains revêtements de diverses natures, autres que l'asphalte, nécessiteront des méthodes différentes de nettoyage. Pour le granit, la pierre ou encore le travertin, un gel désincrustant dépolluant sera badigeonné à l'aide d'une brosse. Après un temps de séchage de trois jours, le gel solidifié sera retiré. A la fin des opérations, un contrôle de l'efficacité des travaux effectués sera opéré.

Procédures très strictes

Suspendu fin juillet en raison de la nécessité d'évaluer ces risques, le gigantesque chantier de sauvetage de Notre-Dame proprement dit devrait reprendre le 19 août. Il s'agira notamment de mettre en place les équipements de protection des employés des entreprises qui interviennent sur place, des charpentiers aux tailleurs de pierre. Des douches, des procédures très strictes d'équipements et de décontamination sont prévues à chaque sortie du chantier.

Ce ne sera qu'en septembre que les opérations reprendront à plein régime, alors que la première phase, la sécurisation et la consolidation n'est pas encore achevée. Il faudra notamment terminer le renforcement avec des cintres des arc-boutants de la cathédrale, cette fois-là au-dessus de la nef.

Cinq ans ou plus ?

Une fois cette phase achevée, resteront à déterminer : la nature des travaux, les matériaux, les sociétés retenues, la reconstruction ou non de la flèche à l'identique et le concours d'architectes qui doit le déterminer, la construction d'une cathédrale éphémère sur le parvis pour les fidèles et les touristes, etc. Les cinq ans promis par le président Emmnnuel Macron pour la reconstruction de la cathédrale « plus belle qu'avant » seront décidément difficiles à tenir.

(avec AFP)

Chronologie et chiffres clés