rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Défense Emmanuel Macron

Publié le • Modifié le

Emmanuel Macron inaugure le sous-marin «Suffren» à Cherbourg

media
Le président français Emmanuel Macron a lancé à Cherbourg (nord-ouest) le «Suffren», premier d'une série de six nouveaux sous-marins nucléaires d'attaque (SNA), le 12 juillet 2019. Ludovic MARIN / AFP

Le président de la République Emmanuel Macron a inauguré ce vendredi 12 juillet à Cherbourg le nouveau sous-marin nucléaire français Suffren.


Devant la coque noire de 99 mètres de long, dont la proue a été revêtue de la cocarde tricolore, le président Emmanuel Macron félicite les employés de Naval Group. « Ce ne sont pas seulement des sous-marins que vous construisez ici, leur dit-il. Ce que vous construisez, c'est bien l'indépendance de la France, notre souveraineté, notre liberté d'action, notre statut même de grande puissance. »

À lire aussi : Le «Suffren» va changer la donne pour la marine française

Le Suffren est le dix-septième sous-marin nucléaire à être construit à Cherbourg. Avec les États-Unis, la Russie et la Chine, la France fait partie du club très fermé des nations capables de construire un sous-marin atomique de bout en bout. « C'est une grande fierté, c'est aussi la preuve de la continuité de l'investissement de la France dans sa dissuasion, dans sa force navale », remarque Hervé Guillou, président de Naval Group.

Pour l'occasion, des représentants du Brésil, de l’Inde ou encore de l’Australie, clients de Naval Group, étaient invités ce vendredi à Cherbourg. Le chef d’état-major de la marine le rappelle : on assiste à une course aux sous-marins. « Il y a 450 sous-marins dans le monde. Il y a un vrai investissement très lourd de nombreuses armées dans le domaine maritime, et particulièrement dans le domaine sous-marin. Oui, les adversaires sont plus affûtés, plus redoutables, plus nombreux », admet l’amiral Christophe Prazuck.

Le Suffren sera le premier d’une série de six sous-marins nucléaires d'attaque en service jusqu’en 2060. La Chine a pour sa part prévu de produire un à deux sous-marins nucléaires d’attaque par an au cours de la prochaine décennie.

Chronologie et chiffres clés