rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Culture

Publié le • Modifié le

France: féérie de couleurs à Lyon pour la fête des Lumières

media
Lyon: la cathédrale Saint-Jean magnifiée par les pigments de couleurs d'Ocubo ce 6 décembre 2018. REUTERS/Emmanuel Foudrot

Riche de 80 créations, 12 pays représentés et 2 millions de visiteurs attendus sur quatre jours, la 19e édition de la fête des Lumières a débuté hier soir dans la ville de Lyon. En moins de deux décennies, l'événement est devenu « la » référence mondiale en matière de projections vidéo et d'installations lumineuses. Lyon est devenue « l'autre » ville lumière...


Dans le Vieux-Lyon, quartier inscrit au patrimoine mondial de l'humanité, une fleur est en train d'éclore dans la rosace de la cathédrale Saint-Jean. Bientôt une symphonie de bleu, de rouge, de jaune transforme la façade de pierre en un kaléidoscope de couleurs... Cette œuvre est signée du studio portugais Ocubo.

Nuno Maya est son directeur artistique : « C’est une série de tableaux visuels qui s’enchaînent, justement, pour représenter chaque couleur. Pour le vert, on a travaillé avec les plantes. Le jaune, les fleurs, donc le tournesol et d’autres fleurs jaunes. En fait, on a vraiment eu cette envie d’explorer la lumière à travers des matières naturelles, de notre monde, et pas du monde digital. »

Ce spectacle pourrait ensuite voyager vers Melbourne ou Hong Kong, car à Lyon, parmi les spectateurs, se cachent de nombreux professionnels de la filière. Jean-François Zurawik est le programmateur de la fête des Lumières : « Les professionnels viennent faire leur marché pour voir la tendance parce que nous sommes le festival qui ne propose quasiment que des créations originales, des choses qui n’ont jamais été vues par ailleurs. »

Chronologie et chiffres clés