rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali en détention à Marseille (source judiciaire)
  • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali inculpé en France pour faux et blanchiment (source judiciaire)
  • «Gilets jaunes»: Didier Lallement remplace le préfet de police de Paris Michel Delpuech (Edouard Philippe)
  • France: «Des consignes inappropriées» ont été passées pour l'usage des LBD samedi (Edouard Philippe)
  • GB: le gouvernement ne peut pas représenter au vote l'accord de Brexit inchangé (président des Communes)
  • Cyclone au Mozambique: le bilan «pourrait dépasser le millier de morts» selon le président Nyusi
  • Russie: Vladimir Poutine promulgue 2 lois, l'une contre les «fausses nouvelles» et l'autre punissant les «offenses aux symboles de l'Etat»
  • EasyJet annonce se retirer des discussions sur la reprise d'Alitalia
  • Pays-Bas: trois morts et neuf blessés durant les fusillades à Utrecht (maire)
  • Un homme originaire de Turquie recherché après les fusillades d'Utrecht (police néerlandaise)
  • Syrie: l'armée «libèrera» les zones kurdes par la «force» ou par des «accords» (ministre)
  • «Gilets jaunes»: le coût des dégâts liés aux manifestations estimés à 170 millions d'euros par la fédération française de l'assurance (FFA)
  • En France, le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure de 15 ans

France Emmanuel Macron

Publié le • Modifié le

La nouvelle stratégie d'Emmanuel Macron avec les médias

media
Le président français Emmanuel Macron lors du Sommet européen du 17 octobre à Bruxelles. REUTERS/Toby Melville

L’itinérance d’Emmanuel Macron dans l’est et le nord de la France lui a donné l’occasion de lancer une grande offensive médiatique. Jeudi soir, il a encore accordé une interview à France 3 sur le site de Notre-Dame-de-Lorette, dans le Pas-de-Calais, où il avait participé à une cérémonie. Sa cinquième interview dans la presse depuis début novembre. Un changement de stratégie au moment où il est en difficulté.
 


La parole « rare », c’est fini. La séquence « itinérance » a marqué un retour tous azimuts d’Emmanuel Macron dans les médias. Presse écrite, radio, télé. En quelques jours, le président de la République a fait feu de tous médias et de tous formats pour s’adresser aux Français.

La presse quotidienne régionale et France 3 région pour se dégager de son image de président parisien. Une radio nationale en matinale pour parler à un public plus large. Et même dimanche 11 novembre un entretien prévu avec la chaîne internationale américaine CNN pour compléter le tableau.

Aller sur le terrain et en même temps se démultiplier dans les médias, une recette classique en politique quand on veut faire passer des messages. Mais une recette « ancien monde » pour un président qui, dès son élection, avait élaboré une communication dans laquelle les interviews étaient distillées au compte-gouttes.

Mais après un an et demi de mandat, une succession de séquences politiques chaotiques, avec une image ternie et à quelques mois des élections européennes, Emmanuel Macron a changé de stratégie vis-à-vis des médias. Il est passé de la diète à la boulimie. Reste à savoir si cela sera efficace.

Chronologie et chiffres clés