rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

médias Environnement Humanitaire ONG Emploi et Travail

Publié le • Modifié le

«La France des Solutions»: pour donner l’envie d’agir et d’innover

media
Reporters d’Espoirs a organisé sa soirée événement de « La France des Solutions » lundi 8 octobre au Palais d’Iéna, pour récompenser 18 acteurs de terrain. ©David Pauget/RFI

L’ONG Reporters d’Espoirs a lancé lundi 8 octobre la semaine de « La France des Solutions », pour diffuser des initiatives innovantes dans 50 médias partenaires, dont RFI. Elle a récompensé dix-huit projets lors d’une soirée événement, en présence de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.


Proposer un rendez-vous à une France « moderne », « enthousiasmante », qui « ré-enchanterait le monde » ? Un scénario provenant de la pièce burlesque d'Edouard Baer, « A la Française ! »... ? Plutôt un défi relevé par l’ONG Reporters d’Espoirs. Lundi 8 octobre, celle-ci a organisé une soirée événement au palais d’Iéna, le siège du Conseil économique, social et environnemental (CESE), pour lancer officiellement la sixième édition de « La France des Solutions ».

Dans une lumière quasi tamisée, près de 500 personnes (décideurs, influenceurs, journalistes) étaient réunies dans l’hémicycle à double coupole du CESE pour découvrir des acteurs de solutions : une association collectant et redistribuant des costumes pour les demandeurs d’emplois, une PME française d’impression 3D pour encourager le made in France, un centre de recherches sur la valorisation des déchets.

« Il s’agit de mobiliser les citoyens, qui regardent pendant 3 à 4 heures les médias. On peut en lire des informations constructives, pleines de solutions », a expliqué Isabelle Giordano, directrice générale d’UniFrance Films et ambassadrice de « La France des Solutions ». L’objectif : diffuser la connaissance autour de projets innovants, pour répondre à des problèmes de société, en mobilisant plus de cinquante médias partenaires pendant une semaine.

Dix-huit prix

Une nouveauté cette année : la remise de dix-huit prix, pour 36 000 euros de dotations, avec le « Prix du Bicentenaire » à l’occasion des 200 ans de la Caisse d'Epargne Ile-de-France, qui s’associe à l’événement. Les lauréats ont été distingués dans six catégories : Emploi, Made In France, Transition écologique, Art & Culture, Sciences & Tech, Solidarité.

C’est dans cette dernière catégorie qu’a été récompensée l’association Ballade, dont l’ambition est de développer la pratique musicale dans les quartiers prioritaires de la ville afin de retisser du lien social. « Jouer ensemble pour vivre ensemble », comme le résume sa présidente, Perrette Ourisson. « Lorsqu’on joue ensemble sur scène, on partage une émotion. On rompt l’isolement et on créé des liens », explique-t-elle.

Dans le public, certains sont venus dans l’espoir de trouver de l’aide pour défendre leurs initiatives, et pour s’inspirer des projets présentés. C’est le cas de Jordan Madiande Mamunga, président et co-fondateur de Humanity Diaspo. L’association, dont le slogan est « l’empowerment au service de notre avenir commun », vise à permettre aux diasporas de financer des projets d’urgence humanitaire ou de développement par des acteurs locaux, souvent en manque de moyens. « On croit au pouvoir d’agir des populations locales, elles peuvent impacter durablement et efficacement l’environnement dans lequel elles vivent », défend-il.

La ministre du Travail présente

Parmi les lauréats dans la catégorie travail, James Faricelli, fondateur d’Alyl Sécurité Incendie. Cette PME a fait le pari de s’implanter en zone franche pour embaucher en CDI des chômeurs aux parcours non-linéaires. « Il faut donner envie à d’autres chefs d’entreprises, qui ont du mal à recruter, à le faire autrement, en allant chercher tous ces gens qui sont prêts à être formés, pour avoir une entreprise qui marche et une société française qui fonctionne. »

La remise des prix dans la catégorie Travail, en présence de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. ©David Pauget/RFI

La remise des prix dans cette catégorie s’est faite en présence de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, revenant d’une semaine de déplacement dans plusieurs villes, auprès d’acteurs locaux, dans le cadre du plan de prévention et de lutte contre la pauvreté. « J’ai été saisie par l’énergie de solidarité du secteur associatif, d’entrepreneurs, d’élus locaux qui se mobilisent et qui, comme on le voit ce soir, inventent des solutions tous les jours. J’y crois beaucoup, c’est pourquoi je tenais à être auprès de vous ce soir », a-t-elle déclaré, en véritable chantre de « la France des Solutions ».

La semaine avec les médias se poursuivra jusqu’au dimanche 14 octobre. L’ONG Reporters d’Espoirs espère toucher plus de 25 millions de Français.