rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Affaire Khashoggi: les Emirats mettent en garde contre tout acte «déstabilisant» l'Arabie saoudite
  • La Cour de justice de l'UE ordonne à la Pologne de suspendre sa réforme de la Cour suprême (communiqué)
  • Sommet sur la Syrie: Emmanuel Macron n'ira que s'il n'y a pas d'offensive à Idleb (Elysée)
  • Affaire Jamal Khashoggi: la Turquie dément avoir fourni «un quelconque enregistrement» à Washington (ministre)
  • Sommet Erdogan-Poutine-Macron-Merkel sur la Syrie organisé à Istanbul le 27 octobre (porte-parole)

France Droits des femmes

Publié le • Modifié le

Harcèlement: une jeune Française agressée à Paris lance une pétition

media
La vidéo de l'agression de Marie Laguerre a choqué beaucoup d'internautes. La jeune femme veut maintenant profiter de cet émoi pour faire bouger les choses. ALAIN JOCARD / AFP

Elle est devenue un symbole. Marie Laguerre lance une pétition contre les violences faites aux femmes. Le texte a recueilli un peu plus de 1 000 signatures et est adressé à la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa. La jeune femme de 22 ans avait publié la vidéo de son agression par un homme dans la rue. Elle demande désormais au gouvernement des mesures concrètes et un milliard d'euros pour la formation des professionnels et des plus jeunes.


Après la parole, les actes. Après un site web recensant les témoignages de harcèlement et mis en ligne au début du mois, Marie Laguerre lance donc une pétition (disponible sur la plateforme Change.org) pour que le gouvernement s’engage concrètement sur le fléau du harcèlement et des agressions envers les femmes.

« Ce combat, c’est un combat que je mène déjà dans la sphère privée depuis plusieurs années, explique la jeune femme à RFI. L’axe sur lequel il faut travailler, c’est l’éducation, la prévention. C’est très important de déconstruire tous les stéréotypes de genre, que l’on inculque malheureusement aux enfants dès le plus jeune âge, avec les plus gros clichés comme les petits garçons qui doivent être forts, qui ne doivent pas pleurer, les petites filles qui doivent être jolies, qui doivent rester discrètes, cela a vraiment un impact après sur toute la société. »

La pétition demande donc de faire de « la prévention contre le sexisme à l’école, de la maternelle au supérieur », mais aussi une grande campagne de sensibilisation à l'échelle nationale.

Marie Laguerre demande aussi des moyens : un milliard d'euros pour former les professionels - « comme en Espagne » - comme les policiers, les infirmières scolaires ou encore les magistrats. « Les associations féministes sont submergées et sous-financées », rappelle aussi la pétition.

Fin juillet, alors que la jeune étudiante rentrait chez elle, un homme lui avait lancé des remarques obscènes, auxquelles elle avait répondu par un « ta gueule ». L'homme lui avait alors jeté un cendrier, avant de lui porter un violent coup au visage.

Depuis que Marie a publié sur Facebook la vidéo de l'agression, elle a reçu des dizaines de messages en provenance du monde entier, de la Colombie à l'Irak en passant par le Japon : des femmes, qui partagent leurs expériences personnelles, mais aussi des hommes apportant leur soutien à la jeune femme.

Des témoignages qui peuvent désormais être compilés sur un site que l'étudiante a lancé au début du mois.

« Après l’ampleur que la vidéo a prise, toute la tension médiatique qu’il y a eu sur moi, je me suis dit qu’il fallait absolument me saisir de toute cette attention pour continuer à faire bouger les choses », explique-t-elle. « Les mentalités ne changent pas du jour au lendemain, mais je pense que c’est tout à fait possible de mettre un gros coup de travail là-dessus. »

Chronologie et chiffres clés