rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Terrorisme Attentats de Paris

Publié le • Modifié le

13-Novembre: les juges espèrent boucler l'instruction en septembre 2019

media
Devant le Bataclan, la salle de spectacle où les attaques ont été les plus meurtrières. REUTERS/Christian Hartmann

Ce jeudi 12 juillet 2018 s'est conclue la troisième réunion d'information pour les rescapés et proches de victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. Près de 2 000 personnes se sont retrouvées pendant trois jours à l'Ecole militaire à Paris.


« Pour l'instant, l'enquête sur les attentats du 13-Novembre continue », ont expliqué les juges d'instruction aux proches des victimes. Il reste notamment à identifier les filières qui ont permis aux terroristes de se procurer leurs armes. Mais l'instruction devrait se terminer dans un peu plus d'un an, en septembre 2019.

Une échéance à ne pas dépasser, car le seul membre des commandos terroristes encore vivant, Salah Abdeslam, est en détention provisoire jusqu'à avril 2020. Passé cette date, si le procès prévu pour durer six mois n'a pas eu lieu, il sera libéré.

Ce procès est très attendu par les proches des victimes. « Je ne sais pas s'il est possible de faire son deuil lorsqu'on a perdu un enfant en pleine force de l'âge, en pleine vie, plein de projets. Mais la véritable résilience ne pourra véritablement commencer qu'après le procès », confie Dominique Kielemoes, vice-présidente de l'association 13onze15 et mère de Victor, tué à La Belle Equipe.

Les juges d'instruction ont par ailleurs révélé avoir délivré deux mandats d'arrêts contre Fabien Clain et son frère, les deux voix qui avaient revendiqué les attentats du 13-Novembre. Ils se trouveraient actuellement en Syrie.

Chronologie et chiffres clés