rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Belgique Football Coupe du monde 2018

Publié le • Modifié le

[Reportage] Mondial 2018: Paris en liesse, Bruxelles en pleurs

media
Les supporters français ont envahi les Champs-Elysées après la victoire des Bleus face à la belgique en demi-finale de la Coupe du monde. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Une liesse populaire s’est emparée des Français un peu partout dans le pays mardi soir après la victoire des Bleus contre la Belgique. La température ne cessera de grimper jusqu'à dimanche, jusqu'à cette finale de Coupe du monde que l'équipe de France jouera soit face à la Croatie, soit face à l’Angleterre. En Belgique, en revanche, c'est la douche froide.


Sur la partie nord des Champs-Elysées, près de l'arc de Triomphe, l'ambiance était à la fête mercredi soir. Les supporters ont enchaîné les cris de ralliement tout en sautant de joie. Tambours, klaxon ou encore pétards, il y avait beaucoup de bruit sur la plus belle avenue du monde. Maillot de l'équipe de France sur le dos et drapeaux tricolores peints sur les joues, de nombreux jeunes étaient venus célébrer cette victoire des Bleus.

« Je le sentais un petit peu après c’est vrai qu’il fallait se méfier de l’attaque des Belges. Je suis très fier et très heureux d’être Français aujourd’hui, exulte Pierre, un supporter des Bleus. Maintenant, il faut aller la chercher. »

J'ai trouvé ce match formidable, excellent ! Nous voici en finale, c'est le principal !
Marvin Supporter français 11/07/2018 - par Leticia Farine Écouter

De nombreux supporters arpentaient encore les Champs-Elysées à une heure du matin, dans une ferveur populaire qui s'est éteinte quelques heures plus tard.

Des supporters français en liesse place de l'Hôtel de Ville le 10 juillet 2018. REUTERS/Philippe Wojazer

Tristesse et déception en Belgique

En revanche, la Belgique s’est réveillée avec la gueule de bois. Beaucoup de Bruxellois disent cependant avoir assisté à une belle rencontre, pour certains c’était « une finale avant la finale » tant l’enjeu, ici, était important, rapporte notre envoyé spécial dans la capitale belge, William de Lesseux.

Eric, fonctionnaire à Bruxelles, a regardé le match et malgré la déception, il assure qu’il soutiendra désormais les Bleus et relativise la défaite. « La déception... il faut remettre les choses en place, oui c’est triste mais ce n’est pas… Il y a pire dans la vie que de perdre un match de football. »

C'est une grosse déception, on pensait que c'était cette année où jamais. Maintenant, c'est le jeu, c'est le football ça se joue sur un rien. C'est dommage mais c'est comme ça.
Jean-Baptiste Un supporter belge 11/07/2018 - par William de Lesseux Écouter

La déception des Belges s’affichait cependant à la Une de la presse belge. C’est même de la tristesse en Une du journal Le Soir, « Elle est amère cette défaite, le chagrin des Belges », titre le quotidien avec ce supporteur en photo qu’on voit très résigné.

Tristesse donc mais la presse belge elle aussi cherche à relativiser. Le Soir rappelle que ce samedi, les Diables rouges disputeront la troisième place du Mondial. Sur les réseaux sociaux, certains supporters belges ont toutefois du mal à avaler la pilule. On peut les comprendre...

 

Chronologie et chiffres clés