rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • France/Fraude record à la «taxe carbone»: neuf ans de prison et trois millions d'euros d'amende pour une ex-enseignante marseillaise
  • L'Inde conteste devant l'OMC les droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium
  • Justice: «chemise arrachée», trois à quatre mois avec sursis en appel pour quatre ex-salariés d'Air France
  • Italie: le président convoque Giuseppe Conte, Premier ministre pressenti, à 15h30 TU (présidence)
  • Le blogueur et journaliste égyptien Waël Abbas a été arrêté au Caire dans la nuit de mardi à mercredi (avocat)
  • Edouard Philippe annule un déplacement en Israël et dans les territoires palestiniens «pour des raisons d'agenda intérieur» (Matignon)
  • La Commission européenne souhaite obtenir de l'Italie «une réponse crédible» sur sa dette publique

France Santé et Médecine Zika

Publié le • Modifié le

France: hiver humide et doux, alerte au moustique-tigre en métropole

media
Le moustique-tigre se reconnait par la présence d'une ligne longitudinale blanche en position centrale sur son thorax noir, visible à l'œil nu. Domaine public

Les autorités sanitaires appellent à la vigilance envers le moustique-tigre. L’insecte, vecteur de plusieurs maladies comme le chikungunya, la dengue et le zika, est désormais présent dans 42 départements de métropole. Ce chiffre a doublé ces deux dernières années , souligne dans un communiqué la direction générale de la Santé.
 


Il faut pas se fier à son nom, le moustique-tigre est minuscule. On le reconnait à ses petites rayures blanches caractéristiques. Le moustique-tigre, une espèce à l'origine tropicale, est de plus en plus répandu sur tout le territoire français. Si en 2010, il n'était encore présent que dans six départements de la métropole, aujourd'hui, il s'est durablement installé dans 42 départements et vient d'être signalé dans 8 autres.

En raison de l'hiver humide, l'insecte s'est reproduit  plus vite que d'habitude. Et cette prolifération du moustique-tigre inquiète tous les professionnels de santé car il peut propager en métropole des maladies tropicales comme le chikungunya ou la dengue qui sévissent actuellement sur l'île de la Réunion. La capacité de ce moustique à transmettre des maladies en fait donc une cible de surveillance prioritaire.

La direction générale de la Santé rappelle que pour éviter la prolifération du moustique-tigre, il est très important de supprimer les eaux stagnantes car elles permettent l'eclosion des larves. Elle préconise également d’enlever les soucoupes des pots de fleurs, de changer l’eau des vases plusieurs fois par semaine ou de mettre à l’abri de la pluie tout objet pouvant se remplir d’eau.

Un portail en ligne permet de signaler les moustiques-tigres

Chronologie et chiffres clés