rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Flore Patrimoine Histoire Environnement Education Internet

Publié le • Modifié le

[Diaporama]Le deuxième plus grand herbier du monde en voie d'être numérisé

media
L’herbier de Lyon abrite de nombreuses collections. Celle du prince Roland Bonaparte est celle qui sera numérisée. Elle comprend 3 millions de spécimens. © Université Lyon 1.

L'université de Lyon lance l'enregistrement informatique de près de 4 millions de plantes séchées. Jusqu'ici, ces végétaux formaient le plus grand herbier universitaire du monde après celui d'Harvard aux Etats-Unis. Une fois numérisé, cet herbier sera mis à la disposition du public du monde entier. Mais parce que cette numérisation coûte cher, les responsables sont obligés de faire appel aux dons. 


C'est l'histoire d'une petite violette baptisée violette de Cry, du nom du village dans le nord de la France qui l'a vue naître il y a 200 ans. Aujourd'hui, cette violette n'existe plus, sauf dans l'herbier de l'université de Lyon. Des biologistes américains sont venus en France spécialement pour l'étudier.

Avec la numérisation de l'herbier, plus besoin de billets de transport, les chercheurs du monde entier pourront consulter les photographies de chez eux sur internet.

« Ces planches d’herbier sont irremplaçables, parce que c’est à partir de ces plantes-là que tous les noms qu’on utilise quand on est botaniste pour nommer les plantes sont basés sur ces spécimens séchés. C’est la seule façon qu’on a de conserver une plante. A l’époque où l'on a commencé les descriptions, on pouvait faire des dessins mais on ne pouvait pas prendre de photos. Elles conservent les caractères, elles conservent aussi l’ADN qu’on peut encore étudier », explique la directrice de l'herbier de Lyon, lucide aussi sur la pérennité de telles planches : « Elles sont en très bon état, mais ça ne va pas pouvoir durer des siècles et des siècles ».

Le slogan de cette campagne est : « Un euro donné égale une page d'herbier sauvée. Et il en faudra de l'argent et du courage... On a compté, il y a 684 000 planches à photographier ! ».

→ Pour participer au financement de la numérisation de l'herbier du prince Roland Bonaparte, rendez-vous sur la page créée par l'équipe de l'université Claude Bernard