rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Négociations du Brexit: le chancelier autrichien Sebastian Kurz confirme «un sommet spécial» en novembre 2018
  • Parlement européen: pour Laurent Wauquiez (LR), Orban «a toute sa place au PPE» («Figaro»)
  • Plusieurs centaines de migrants évacués ce jeudi matin du centre de la ville de Nantes
  • Procès Bygmalion: la décision sur les recours de Sarkozy a été reportée au 25 octobre (cour d'appel)
  • France-CSG: 300 000 retraités bénéficieront en 2019 d'un geste fiscal (Philippe)
  • Guerre commerciale: le patron d'Alibaba Jack Ma renonce à sa promesse de créer un million d'emplois aux Etats-Unis (Chine nouvelle)
  • Japon: le Premier ministre Shinzo Abe a été réélu à la tête de son parti (officiel)

France Drogue

Publié le • Modifié le

Les douanes françaises ont saisi pour près de 900 millions d'euros d'avoirs en 2017

media
Un douanier présente de faux médicaments issus d'une saisie, le 8 décembre 2011 dans un entrepôt à Epouville (Normandie). (Photo d'illustration) AFP PHOTO/JEAN FRANCOIS MONIER

Les douanes françaises présentaient ce mardi 13 mars leur bilan annuel. Près de 900 millions d'euros d'avoirs ont été saisis en 2017. Un chiffre en hausse de presque 500 % par rapport à 2016, principalement en raison des importantes saisies de drogues, cannabis et cocaïne en tête.


L'année 2017 avait commencé de belle manière avec, dès janvier, la saisie record par les douanes françaises d'1,5 tonne de cocaïne en Polynésie. En octobre, ce sont cette fois 2,3 tonnes de cannabis qui sont saisies près de La Rochelle, dans l'ouest du pays.

Il y a eu d'autres saisies records, notamment concernant des animaux protégés. Une demi-tonne d'écailles de tortues ont été saisies en juillet à l'aéroport de Roissy, ou encore un python royal vivant qui voyageait dans le sac d'un passager.

Les douanes ont de quoi se frotter les mains. Ce sont des biens d'une valeur totale de 862 millions d'euros qui ont été saisis l'an dernier. Cela est dû notamment à la montée en puissance du SNDJ, le service des douanes judiciaires, chargé de traquer les avoirs issus des réseaux. Son objectif : frapper les délinquants au portefeuille.

Il y a eu, par exemple, cette affaire d'escroquerie aux droits sur les alcools, mâtinée de blanchiment. Vingt-deux perquisitions et 14 interpellations plus tard, ce sont des biens d'une valeur d'un million d'euros qui ont été saisis. On y trouvait entre autres de l'argent liquide, des propriétés immobilières ou même un cheval de course.

Chronologie et chiffres clés