rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Religion

Publié le • Modifié le

Miracle de Lourdes: soeur Bernadette a parlé

media
Sœur Bernadette Moriau lors d'une conférence de presse à Beauvais, le 13 février 2018. Denis Charlet / AFP

En France, la « 70e miraculée » de Lourdes s'est présentée devant les micros et caméras. Après dix ans d’enquête par les médecins du bureau médical des constations du site de pèlerinage dans les Pyrénées, l’église catholique a déclaré la guérison de sœur Bernadette Moriau «miraculeuse». Victime de paralysie, cette dernière a été soudainement guérie lors d’une visite de la grotte de Lourdes en 2008. Après avoir gardé le silence pendant dix ans, sœur Bernadette a parlé.


On attendait la fumée blanche et c’est un petit bout de femme frêle en pullover de laine qui est apparue devant les micros: sœur Bernadette Moriau que l'on pourrait aussi appeler « sœur sourire », tant une joie sereine semble habiter cette « guérie de Lourdes » selon la terminologie officielle.

Guérie et miraculée: A l’été 2008, elle rentre d’un pèlerinage dans sa congrégation. Elle est alors âgée de 69 ans et cela fait 40 ans que cette sœur franciscaine souffre de problèmes neurologiques et doit porter un corset pour se déplacer. Sœur Bernadette raconte. « J’étais à la chapelle, je rentrais de Lourdes. Et là, j’ai ressenti un bien-être dans mon corps, une détente et une grande chaleur. Mais je ne savais pas ce qui m’arrivait. Je suis rentrée dans ma chambre. Et là, j’ai eu une voix intérieure qui m’a dit : enlève tes appareils. Je n’ai pas pensé au mot miracle. J’ai pensé : Ah oui, tiens ! On dirait que je suis guérie. Mais c’est tout. Je n’ai pas employé le mot miracle. C’est sûr que ça change les choses...».

Cette guérison soudaine durable et inexpliquée en l’état actuel de nos connaissances, après que son dossier ait été examiné par près de 300 médecins, fait que l’église l’a déclarée «miraculée». Sœur Bernadette n’a pas demandé sa guérison, elle n’a pas non plus demandé cette soudaine notoriété. Je ne suis pas une star, je reste une petite sœur nous a confié celle qui entend désormais avec son existence, « témoigner de la bonté de Dieu ».

Chronologie et chiffres clés