rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Religion Justice

Publié le • Modifié le

Tariq Ramadan, la chute d'une figure autrefois influente de l'islam en France

media
L'islamologue Tariq Ramadan à Nantes le 25 avril 2010. REUTERS/Stephane Mahe

Mis en examen pour viol de deux femmes en France, l’islamologue suisse Tariq Ramadan a été placé en détention provisoire et dort depuis deux jours en prison. Objet de fascination notamment auprès des jeunes musulmans en France, redoutable polémiste et orateur, il a longtemps écumé les plateaux de télévision. Dans les années 1990 et 2000, ses conférences attiraient les foules. Aujourd’hui son image est bel et bien fracassée. 


Tariq Ramadan a longtemps représenté une figure importante pour les jeunes musulmans de France. Il les a éveillés à la religion tout en les invitant à s’intégrer dans les sociétés européennes, estime Bernard Godard, spécialiste de l'islam en France.

« Il était très populaire du côté de certains musulmans éclairés qui avaient un certain niveau d’éducation, et aussi chez des intellectuels français qui disait qu’il fallait lui faire confiance parce qu’il était quelqu’un qui pouvait donner une fierté aux jeunes musulmans alors qu’ils ont une image un peu détériorée parce que l’islam n’est pas très valorisée ni très populaire », rappelle Bernard Godard.

Aujourd’hui, la fin probable de la carrière politique de Tariq Ramadan laisse un vide. Il n'est cependant pas certain que les jeunes musulmans français aient besoin d'une figure particulière pour remplacer l'islamologue sur la scène politique.

« Ces jeunes qui, a un moment donné, ont été très influencés par Ramadan dans les années 90 et 2000 sont maintenant plus âgés et autonomes. Par ailleurs, vous avez beaucoup de jeunes qui sont à la fois musulmans et députés par exemple. Du coup, il n’y a plus tellement de combat politique à mener par rapport à la reconnaissance des musulmans dans la société et Tariq Ramadan et son versant politique sont moins importants », affirme le spécialiste de l'islam.

Pour ce qui est du versant religieux, toujours selon Bernard Godard, c’est l’imam de Bordeaux, Tareq Oubrou qui a des chances de s’imposer comme leader.

Chronologie et chiffres clés