rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Alain Juppé Emmanuel Macron Edouard Philippe France Politique française Manuel Valls

Publié le • Modifié le

France: Alain Juppé parle d'Emmanuel Macron, et fait couler beaucoup d'encre

media
Le Premier ministre Edouard Philippe (G) et l'ancien Premier ministre Alain Juppée, à Bordeaux, le 20 octobre 2017. GEORGES GOBET / AFP

Alain Juppé serait-il tenté de rejoindre Emmanuel Macron pour donner corps aux élections européennes ? Des déclarations de l'ancien Premier ministre sèment le trouble à droite, en pleine élection interne chez Les Républicains. Ce lundi 13 novembre sur France Inter, Edouard Philippe, proche du maire de Bordeaux, estime qu'il est encore trop tôt. L'actuel chef du gouvernement souligne toutefois une évidente proximité sur le plan des idées. Notamment concernant l'UE.


Alain Juppé a manifestement choisi son moment. Un mois pile avant l’élection du prochain président de sa formation politique, Les Républicains, il évoque une alliance possible avec les troupes d'Emmanuel Macron sous la forme d'un grand mouvement central pour l'élection des députés au Parlement européen en 2019.

Des déclarations qui n'étonnent pas le Premier ministre Edouard Philippe, dont il est proche. « Lorsque j'étais son porte-parole, a confié ce dernier, j'ai soutenu toute une série d'options que je retrouve parfaitement dans ce que nous sommes en train de faire sous l'autorité du président de la République. »

2019 : la perspective d'un rassemblement des pro-Européens

Et d'évoquer la question de l'Europe, « savoir quelle Europe nous voulons ». Deux options : une Europe dans laquelle on croit, ou une Europe que l'on rend responsable de tous les maux. Pour le chef du gouvernement, les choses sont claires : Juppé est dans le camp Macron.

« De ce point de vue là, explique Edouard Philippe, qui vient d'être exclu de son parti, j'entends chez Alain Juppé une proximité évidente avec ce que dit le président de la République. Peut-être faudra-t-il en tirer les conséquences sur le plan politique, mais comme le dit lui-même Alain Juppé, on n'en est pas là. »

L'ancien socialiste Manuel Valls approuve l'idée d'Alain Juppé

Si Alain Juppé a nuancé ses propos, niant avoir évoqué une liste commune aux élections européennes, la question de son propre avenir au sein des Républicains est posée. Laurent Wauquiez, grand favori pour prendre la tête du parti, évoque d'ailleurs une erreur. Car selon lui, « l'élargissement a tué l'Europe ».

Signe qu'une recomposition politique est tentante en vue des élections européennes, l'ancien Premier ministre Manuel Valls, Manuel Valls a approuvé ce lundi l'idée d'Alain Juppé de former un « grand mouvement central », jugeant que ce serait « absurde » que les pro-Européens ne se rassemblent pas.

Chronologie et chiffres clés