rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Allemagne Emmanuel Macron Première Guerre mondiale Histoire Culture exposition

Publié le • Modifié le

France: Macron va inaugurer l'historial franco-allemand du Hartmannswillerkopf

media
Sur le sommet du Hartmannswillerkopf se sont tenus des combats féroces, entre 1914 et 1916. REUTERS/Jacky Naegelen

Emmanuel Macron se rend en Alsace, ce vendredi 10 novembre, accompagné de son homologue allemand pour inaugurer officiellement l'historial franco-allemand du Hartmannswillerkopf. Ce musée ouvert au public depuis le mois d'août est situé sur une montagne du massif des Vosges où a eu lieu l'un des combats les plus sanglants de la Première Guerre mondiale. En 1915, les combats pour s'emparer de ce piton rocheux ont fait plus de 20 000 morts. Emmanuel Macron veut faire de cette bataille méconnue l'un des symboles de la réconciliation franco-allemande.


On l'appelle la « montagne mangeuse d'hommes » ou encore le « Verdun des Vosges ». Ici, à près de mille mètres d'altitude, pendant un an, les combats ont été acharnés et le face à face meurtrier. Le sommet a changé huit fois de mains et les affrontements ont fait plus de 20 000 morts.

Il y a trois ans, François Hollande avait posé la première pierre du mémorial en y voyant le symbole de la « mémoire réconciliée » entre les deux pays. Vendredi, Emmanuel Macron aura un autre message : « il ne suffit pas de se souvenir, il faut aussi se réconcilier ». Car, pour l'Elysée, ce travail de réunification n'est pas terminé. « Il reste de la méfiance, des mémoires blessées », explique un conseiller.

L'inauguration du Hartmannswillerkopf lance les commémorations du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale avec pour point d'orgue le 11 novembre, date de l'armistice. Les 80 nations belligérantes, du Pacifique à l'Afrique, seront invitées à Paris pour une grande cérémonie.

D'ici là, Emmanuel Macron se rendra dans les départements français les plus touchés par les combats avec en fil rouge, George Clemenceau. Le chef de l'Etat ira visiter dès samedi la tombe de cette figure de la Première Guerre.

Chronologie et chiffres clés