rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Environnement Automobile Paris

Publié le • Modifié le

Environnement: Paris veut bannir le diesel et l'essence d'ici 2030

media
La ville Paris veut interdire les véhicules diesel et essence d'ici 2030. Getty Images

Plus de moteurs à essence ni au diesel à Paris. C'est ce que vise la mairie de la capitale à l'horizon 2030. Objectif, réduire la pollution comme les particules fines, émises par les moteurs diesels, qui eux, seront prohibés dès 2024. Mais le but est aussi de réduire les émissions de gaz à effets de serre. Les voitures des particuliers, qui représentent la majorité du trafic selon une étude de la ville, sont particulièrement ciblées.


L'essence et le diesel vont disparaître. C'est le sens de l'histoire pour la mairie de Paris. Taxi parisien depuis 34 ans, ce conducteur est résigné. Son van est à essence car les voitures nouvelles générations sont plus chères. « Moi mon prochain véhicule, il sera hybride et plus tard il sera électrique », explique-t-il.

Cette cycliste, elle, rêve d'une ville tout à vélo, « pour mieux vivre, mieux respirer sans voiture ».

La solution privilégiée reste quand même la voiture électrique. Mais pas pour cet automobiliste chevronné qui conduit un véhicule diesel. « La voiture en France, et à paris en plus, c’est ce qui reste de liberté aux gens. Les gens qui voudront pas rouler électrique, comment ils feront », questionne-t-il.

La mairie pense que d’ici à 2030, les Parisiens auraient le temps de voir venir. Christophe Najdovski est adjoint à la maire de Paris. Elu sous l'étiquette Europe Ecologie-les Verts, C'est lui qui a défendu la piétonnisation des voies sur berges l'été dernier.

« Vous savez, les constructeurs sont prêts. Ils présentent actuellement des gammes avec des véhicules tout électriques. D’ici une douzaine d’années, ce que nous proposons c’est de définir une trajectoire pour arriver à cet objectif de la sortie des énergies fossiles. Ce qui est tout à fait possible, mais aussi souhaitable », affirme l’adjoint d’Anne Hidalgo.

Avec cet objectif, Paris veut être en avance sur le gouvernement. Le ministère de la transition écologique a déjà fixé la fin de la vente des véhicules essence et diesel à 2040.

Chronologie et chiffres clés