rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • La France doit être «totalement impeccable» sur le droit d'asile, «ce qui n'est pas le cas» (Pascal Brice, directeur de l'Ofpra au JDD)
  • Philippines: vingt-six morts dans des glissements de terrain après une tempête (autorités)
  • Pakistan: au moins cinq morts dans une attaque suicide contre une église, selon les autorités
  • Aéronautique: deuxième vol réussi pour le C919, moyen-courrier rival chinois d'Airbus et Boeing (CCTV)
  • Espace: une fusée «Soyouz» s'envole vers la station spatiale internationale (ISS) avec trois astronautes à bord

Alimentation France

Publié le • Modifié le

Semaine du Goût: bien manger, ce n'est pas inné!

media
De jeunes enfants à la découverte des saveurs durant la Semaine du Goût. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

La Semaine du Goût a 28 ans. Le rendez-vous culinaire en France est cette année autour du « goût du partage ». Plusieurs initiatives sont au programme partout en France. Mais l'enjeu est aussi social.


Des chefs cuisiniers dans les écoles et les universités, des conférences, une balade à la ferme, un jeu de piste dans Paris. La 28e édition de la Semaine du Goût a commencé lundi, sur le thème du « Goût du partage ».

Dans le cadre de cette manifestation annuelle, organisée sous le haut patronage du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation jusqu'au 15 octobre (en parallèle d'ailleurs des Etats généraux de l'alimentation), quelque 200 000 élèves d'écoles maternelles et primaires et collèges assisteront à des leçons de goût, de la part de chefs, boulangers, pâtissiers, bouchers, fromagers et agriculteurs.

« La Semaine du Goût, c’est un gros plan une fois par an qui dit que c’est important de bien manger et de faire attention à ce que l’on mange, explique Sophie Gerstenhaber, responsable de l'événement. Précisément, c’est de prendre un départ au début de l’année, au mois d’octobre pour sensibiliser les populations diverses, enfants, jeunes, familles et personnes en précarité, que bien manger, c’est hyper structurant pour soi-même. On s’est rendu compte qu’il y avait une corrélation entre le niveau d’éducation et l’alimentaire. Il y a des jeunes et des moins jeunes qui font moins attention à ce qu’ils mangent. Ce qui nous intéresse aussi, c’est d’embarquer ces gens-là vers une bonne alimentation. »

Et pour ce faire, de nombreuses initiatives ont été imaginées, partout en France, avec une dynamique d'ensemble très pédagogique. Une BD ludique sur le thème de l'alimentation sera distribuée aux 2500 écoles primaires participant à l'opération. Des entreprises innovantes dans le secteur alimentaire proposeront leurs nouvelles solutions aux élèves d'une quinzaine de lycées hôteliers, les 11 et 12 octobre à l'Ecole de Paris des métiers de la table (EPMT). Des chefs iront aussi à la rencontre des étudiants dans une vingtaine d'universités, pour leur montrer comment cuisiner avec un petit budget et dans un espace restreint, jusqu'en mars 2018.

Chronologie et chiffres clés