rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Grèce Union européenne Emploi et Travail

Publié le • Modifié le

Emmanuel Macron à Athènes: refonder l’Europe et transformer la France

media
Emmanuel Macron, accompagné du ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, participait avec Alexis Tsipras à une table ronde de 140 chefs d'entreprises français et grecs, à Athènes le 8 septembre 2017. REUTERS/Louisa Gouliamaki/Pool

Emmanuel Macron a conclu sa visite en Grèce comme il l’avait commencé, en plaidant pour une Europe refondée. Il a aussi beaucoup insisté sur le rôle de la France et des Français pour porter cette nouvelle ambition européenne avec lui. Ce vendredi, il participait à un forum économique avec des entrepreneurs français et grecs. Emmanuel Macron s’est déplacé avec le ministre de l’Économie Bruno Le Maire et une quarantaine de chefs d’entreprise français.


Avec notre envoyée spéciale à Athènes, Valérie Gas

Refonder l’Europe et transformer la France, ce sont les deux chantiers qu’Emmanuel Macron veut mener de front. L’un ne va pas sans l’autre. Et pour convaincre ses partenaires d’adhérer à sa vision de l’Europe, le chef de l’Etat français a besoin de faire la preuve de sa capacité à réformer la France. Alors Emmanuel Macron l’a redit à Athènes : « Alors oui, je vous le dis. Des choses qui paraissent terribles ! Infaisables ! Réformer le droit du travail, transformer la formation des chômeurs, réformer le marché du logement, les transports… Tout ce qui a fait hésiter, bégayer l’histoire en France depuis tant de décennies, nous allons le faire ! Sans brutalité, avec calme, avec explication, avec sens ! »

Un message aux Européens, qui regardent avec attention ce qui se passe en France, mais aussi aux Français qui doutent. Emmanuel Macron justifie les transformations profondes qu’il veut engager et prévient ses adversaires : « Je serai d’une détermination absolue ! Et je ne céderai rien ! Ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes ». A quelques jours de la première mobilisation contre les ordonnances qui reforment le Code du travail, Emmanuel Macron montre qu’il est prêt au bras de fer.

Chronologie et chiffres clés