rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France

Publié le • Modifié le

Emplois familiaux: l'enquête s'étend au fils et à l'épouse de Michel Mercier

media
L'ancien garde des Sceaux, Michel Mercier, lors d'une allocution au ministère de la Justice (image d'archives). AFP / Martin Bureau

L'enquête sur les emplois familiaux du sénateur Michel Mercier est élargie à son fils et son épouse. C'est en tout cas ce qu'affirme Le Parisien, ce vendredi 11 août. Les policiers s'interrogent sur les conditions d'emploi des proches de l'ancien garde des Sceaux entre 1995 et 2014.


Les jours passent et le dossier s'alourdit, pour Michel Mercier. Le 2 août dernier, Le Canard enchaîné révélait que le sénateur du Rhône avait employé ses deux filles, entre 2003 et 2014 dans des ministères et au Sénat.

Entendus par les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières, l'ancien ministre de la Justice et ses deux filles ont confirmé les faits mais assuré que les emplois étaient légaux et réels.

C'était mercredi dernier alors que le même Canard enchaîné enfonçait le clou. Dans une nouvelle édition, le journal satirique affirmait que le fils du sénateur Modem avait, lui-aussi, travaillé pour son père en 2007 au Conseil départemental du Rhône que Michel Mercier présidait alors.

Ce jeudi, c'est donc au tour de l'épouse du sénateur d'être mise en cause. Selon Le Parisien, elle aurait été employée par son mari entre 1995 et 2009.

Mardi, deux jours seulement après y avoir été nommé, Michel Mercier renonçait à rejoindre le Conseil constitutionnel. Il est fort probable que le « toujours-sénateur du Rhône » soit appelé à s'expliquer de nouveau devant les enquêteurs dans un dossier qui rappelle de plus en plus l'affaire Fillon.

Chronologie et chiffres clés