rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Commerce: Washington lance de fausses accusations pour «intimider» les autres (Chine)
  • Maldives: le gouvernement indique reconnaître la victoire de l'opposition à la présidentielle (officiel)
  • Russie: l'opposant Alexeï Navalny a été de nouveau arrêté dès sa sortie de prison (porte-parole)
  • Internet: le moteur de recherche Google, né en septembre 1998, célèbre ses vingt d'ans d'activité
  • Pétrole: l'Opep et ses partenaires interviendront pour éviter la pénurie sur le marché s'ils le jugent opportun, dit l'Arabie saoudite
  • Australie: les travaux ont commencé sur le chantier du deuxième aéroport de Sydney, qui doit être livré en 2026
  • Hong Kong interdit un parti indépendantiste, le Parti national (HKNP), une première depuis 1997
  • Birmanie-Rohingyas: pour le chef de l'armée birmane, l'ONU «n'a pas le droit d'interférer»
  • Guerre commerciale Washington-Pékin: entrée en vigueur des taxes américaines sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises

France Edouard Philippe Politique française

Publié le • Modifié le

La juriste Nicole Belloubet devient la nouvelle garde des Sceaux

media
Nicole Belloubet, la nouvelle garde des Sceaux du gouvernement Philippe II, le 14 mars 2013 à l'Elysée, alors qu'elle venait d'être nommée au Conseil constitutionnel. PATRICK KOVARIK / AFP

Parité et diversité respectées, le nouveau gouvernement français a été annoncé mercredi soir. Un remaniement plus important que prévu. Des personnalités de la société civile font encore leur entrée. La juriste Nicole Belloubet devient ministre de la Justice.


C'est une juriste émérite qui va s'installer à la chancellerie. Nicole Belloubet, 62 ans, docteur en droit, agrégé de droit public et professeur des universités.

Au début des années 2000, elle préside le Comité interministériel pour la promotion de l'égalité des sexes dans les systèmes éducatifs. En 2008, elle devient professeur de droit communautaire à l'Institut d'études politiques de Toulouse.

Nicole Belloubet a aussi un parcours politique marqué à gauche. À la suite des élections municipales de 2008, elle devient première adjointe chargée de la culture de la ville de Toulouse dans l'équipe du maire socialiste Pierre Cohen. Puis en 2010, elle est élue au Conseil régional de Midi-Pyrénées sur la liste de Martin Malvy.

Le 12 février 2013, elle a été désignée par le socialiste Jean-Pierre Bel, président du Sénat, pour siéger au Conseil constitutionnel pour un mandat de neuf ans. Avant sa nomination, seulement six femmes ont exercé cette fonction.

A lire aussi : Remaniement: Nicole Belloubet nommée à la Justice, Florence Parly aux Armées

Chronologie et chiffres clés