rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France médias

Publié le • Modifié le

France: mort du reporter Hervé Ghesquière, ex-otage en Afghanistan

media
Le journaliste Hervé Ghesquière avait couvert de nombreux conflits tout au long de sa carrière. © AFP

Le journaliste Hervé Ghesquière, grand reporter à France 3 et à France 2, qui avait notamment été retenu en otage 18 mois en Afghanistan, est décédé à l'âge de 54 ans, ce mercredi 14 juin.


« Hervé Ghesquiere s'en est allé », a indiqué ce mercredi sur Twitter Yannick Letranchant, le directeur exécutif en charge de l'information de France Télévisions. « Hervé Ghesquière, est décédé ce mercredi des suites d'une longue maladie (...) journaliste à France Télévisions, et notamment à France 3 Nord Pas-de-Calais depuis le début des années 90, il a réalisé de nombreux grands reportages, couvrant notamment les conflits en Croatie, en Bosnie ou au Rwanda », peut-on lire sur le site de France 3 Nord Pas-de-Calais.

Le journaliste avait été retenu en captivité en Afghanistan de décembre 2009 à juin 2011 avec son confrère Stéphane Taponier alors qu'ils étaient partis faire un reportage pour le magazine Pièces à Conviction de France 3.

Né à Lille en 1963, il était passionné de rugby, indique France 3, ajoutant qu'il a travaillé à Fréquence Nord et a été enseignant à l'Université de Valenciennes et à l'École supérieure de journalisme de Lille. Depuis 2012, il travaillait pour le magazine Envoyé Spécial.

Depuis l’annonce de cette triste nouvelle, les hommages se multiplient sur les réseaux sociaux.


Le lien particulier avec RFI

Durant leur captivité en Afghanistan, Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière ont pu rester reliés au monde grâce à leurs postes de radio. Radio France Internationale avait ouvert son antenne aux familles et amis des journalistes, dans l'espoir qu'ils les entendent depuis leur lieu de détention, directement ou indirectement, et qu'ils se sentent ainsi soutenus, par leurs proches et leurs confrères. Une fois libérés et revenus en France, les ex-otages avaient souligné combien ce lien au monde avait compté pour eux.

Stéphane Taponier (g) et Hervé Ghesquière, invités de Frédéric Rivière, le 1er juillet 2011 © RFI/Anthony Rivera

 

Chronologie et chiffres clés