rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le pape quitte Lima après une tournée au Chili et au Pérou
  • France/Prisons: la ministre de la Justice recevra lundi 22 janvier les organisations syndicales (communiqué)
  • Foot: Lyon inflige à Paris sa 2e défaite de la saison en Ligue 1 lors de la 22e journée (2-1, buts de Fekir et Depay contre un but Kurzawa)
  • Mahmoud Abbas va demander à l'UE de reconnaître l'Etat de Palestine (responsable palestinien)
  • CHAN 2018: le Maroc termine en tête du groupe A après son match nul face au Soudan (0-0), qui se classe 2e

France Terrorisme Outre-mer

Publié le • Modifié le

Deux policiers blessés à La Réunion par un homme «soupçonné de radicalisation»

media
Deux policiers ont été légèrement blessés ce jeudi 27 avril à La Réunion. (Image d'illustration) REUTERS/Eric Gaillard

Deux policiers ont été légèrement blessés ce jeudi 27 avril au matin à La Réunion par un homme « soupçonné de radicalisation » qui leur a tiré dessus lors de son interpellation, a annoncé la préfecture de l'île.


Un homme soupçonné de radicalisation s’en est pris à deux policiers ce jeudi matin à La Réunion. Les eux agents ont été légèrement blessés. « L'intervention du groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) a eu lieu vers 06 h 00. L'homme a refusé de se rendre et a tiré au fusil sur les forces de l'ordre », a rapporté la préfecture, précisant que les policiers avaient « riposté » et « maîtrisé l'assaillant », un homme d'une vingtaine d'années qui « se serait converti assez récemment à l'islam ».

Les jours des policiers et de l'assaillant ne sont pas en danger et la section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie. Les forces de l'ordre sont aussi intervenues au même moment dans un autre immeuble de la ville. L'opération s'est déroulée sans heurt. On ignore si elle a donné lieu à une autre interpellation.

Une filière jihadiste, la première en outre-mer, avait été démantelée à La Réunion en juin 2015. Elle était dirigée par un prédicateur salafiste présumé de 21 ans surnommé « l'Égyptien ». Il a été interpellé en juin 2015 et transféré à Paris, où il a été mis en examen et incarcéré. Selon les chiffres de la préfecture de La Réunion, une centaine de personnes soupçonnées de radicalisation est recensée dans l'île.

(avec AFP)

Chronologie et chiffres clés