rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Pakistan: au moins cinq morts dans une attaque suicide contre une église, selon les autorités
  • Aéronautique: deuxième vol réussi pour le C919, moyen-courrier rival chinois d'Airbus et Boeing (CCTV)
  • Espace: une fusée «Soyouz» s'envole vers la station spatiale internationale (ISS) avec trois astronautes à bord

France Politique française François Hollande

Publié le • Modifié le

France: Bruno Le Roux a employé ses filles, lycéennes, alors qu'il était député

media
On a découvert lundi soir que le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux, lorsqu'il était encore député, a employé ses filles comme collaboratrices parlementaires à l'Assemblée. RFI

Après François Fillon, c'est au tour de Bruno Le Roux d'être soupçonné d'avoir embauché de manière fictive des membres de sa famille. C'est l'émission « Quotidien » de Yann Barthès qui est à l'origine des informations. L'affaire en tout cas inquiète déjà le gouvernement puisque le ministre de l'Intérieur est convoqué ce mardi 21 mars par le Premier ministre.


Les révélations sont un peu passées au second plan avec le débat des cinq principaux candidats à la présidentielle. Mais la rapidité de réaction de Matignon montre que Bernard Cazeneuve ne prend pas l'affaire à la légère.

On a découvert lundi soir que le ministre de l'Intérieur, lorsqu'il était encore député, a employé ses filles comme collaboratrices parlementaires à l'Assemblée. Au total 14 CDD pour l'une, et 10 pour l'autre, entre 2009 et 2016 pour un montant de près de 55 000 euros.

Un élu a le droit d'embaucher des membres de sa famille. Mais là, plusieurs éléments viennent semer le doute sur la réalité de leur travail. Leur jeune âge d'abord : elles ont commencé à travailler pour leur père vers l'âge de 15-16 ans. Et puis la superposition de ces contrats avec des stages en entreprise ou leurs cours à l'université.

Bruno Le Roux affirme que cela n'a rien à voir avec l'affaire Fillon et minimise : « On parle de boulot d'été ou pendant les vacances scolaires ». Le cabinet du ministre ajoute que ses deux filles ont pu par moment travailler à distance. C'est désormais devant le chef du gouvernement qu'il devra se justifier.

Le parquet national financier français a annoncé ce mardi 21 mars l'ouverture d'une enquête préliminaire visant Bruno Le Roux. Si les soupçons se confirmaient, François Hollande verrait la fin de son quinquennat entaché par les affaires.

Chronologie et chiffres clés