rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Présidentielle France 2017 Politique française

Publié le • Modifié le

France: François Asselineau, candidat surprise à la présidentielle

media
C'est à l'écart des plateaux télés que François Asselineau, 59 ans, fait campagne. REUTERS/Charles Platiau

Il a plus de parrainages que Jean-Luc Mélenchon ou Philippe Poutou. François Asselineau a reçu le soutien de plus de 500 élus locaux, ce qui lui permet de se présenter officiellement à la présidentielle. Le candidat de l'UPR, l'Union populaire républicaine, mène campagne sur le web et les médias sociaux. Il va bénéficier de l'égalité de temps de parole fixée par le CSA - à partir du 19 mars - et avoir accès aux médias autant que les autres candidats. Qui est ce quasi-inconnu ?


Cette fois, c'est la bonne. Il y a 5 ans, cet ancien inspecteur des Finances n'avait récolté que 17 parrainages. Aujourd'hui, à 59 ans, il réussit son pari. François Asselineau s'y attendait. « Cet événement est perçu comme une véritable bombe parmi beaucoup de journalistes qui en fait nous avaient tous collectivement sous-estimés », dit-il.

Enarque, proche de Charles Pasqua, François Asselineau a passé sa carrière politique dans l'ombre de plusieurs cabinets ministériels. Il a notamment conseillé Gérard Longuet au ministère de l'Industrie dans les années 1990. Pour l'actuel sénateur et soutien de François Fillon, son ancien collaborateur ne mérite pas sa place dans la présidentielle : « Absolument pas. C’est un intellectuel, un homme de conviction, mais il n’a jamais exercé aucune responsabilité publique. »

Amateur de thèses complotistes, François Asselineau est un souverainiste qui se situerait plutôt à la droite extrême. Il veut rompre avec la zone euro et avec l'Otan comme Marine Le Pen.

Alain Tournebise est le maire de Longchamp-sur-Aujon dans l'Aube, 420 habitants. En 2012, il avait parrainé la présidente du Front national. Cette année, il s'est laissé séduire par les militants du candidat de l'UPR. Les seuls à être venus le voir. « J’ai dit : "voilà un petit candidat, je vais laisser la chance aussi à un petit candidat de se présenter" », concède Alain Tournebise.

Une technique de porte-à-porte qui a fonctionné. François Asselineau revendique 16 000 adhérents et un trésor de guerre de plus de 600 000 euros.

Chronologie et chiffres clés