rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Jeux Olympiques France Sports Manuel Valls JO 2024

Publié le • Modifié le

Candidate à l'organisation des JO 2014, Paris promet de dépenser avec modération

media
Le président François Hollande aux côtés de son homologue du Comité international olympique Thomas Bach, le 2 octobre 2016 à l'Elysée pour évoquer la candidature de Paris aux JO 2024. REUTERS/Philippe Wojazer

Une étape de plus a été franchie vers la candidature de Paris pour l'organisation des Jeux olympiques d'été 2024. Vendredi 7 octobre 2016, la capitale française a remis la deuxième partie de son dossier au Comité international olympique (CIO), en mettant tout particulièrement l'accent sur le respect de son budget.


Point fort de la candidature de Paris : 95 % des équipements nécessaires à l'organisation des JO existent déjà. Autrement dit, pas besoin de débourser des sommes astronomiques pour les construire. « J’ai confirmé que sur les 1,5 milliard de la puissance publique, Etat et collectivités territoriales, l’Etat s’engageait pour un milliard d’euros », chiffre le Premier ministre Manuel Valls au nom du contribuable.

1,5 milliard d’euros payés par les Français, sur un coût total estimé à 6 milliards. Le reste est pris en charge par le CIO et des investisseurs privés. Bernard Lapasset, co-président de Paris 2024, assure qu'il n’y aura pas de dépassement : « Le budget sera respecté. Il sera respecté parce qu’il est conçu sur du solide, du responsable et il n’y a pas d’élément perturbateur. »

En cas de victoire pour l’organisation de ces Jeux olympiques, et si Paris parvient vraiment à maîtriser ses dépenses, la capitale pourra se targuer d’un record avant même le début des Jeux 2024 : celui de ne pas avoir dépassé son budget. Ça n’a pas été le cas d’une seule ville hôte depuis 1988.

Ce sont des Jeux pour faire vivre nos valeurs, celles de la France et celles du mouvement sportif; ce sont des Jeux aussi pour Paris, pour la Seine-Saint-Denis, pour la région Île-de-France, des territoires qui sont ouverts sur le monde, qui portent des valeurs de solidarité et de fraternité. Ce sont des Jeux pour la jeunesse
Manuel Valls, chef du gouvernement français 08/10/2016 - par Pierre Olivier Écouter

Chronologie et chiffres clés