rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Russie France Diplomatie Emmanuel Macron Vladimir Poutine

Publié le • Modifié le

Le Drian et Lavrov réchauffent les relations entre Moscou et Paris

media
Sergei Lavrov (G) accueille son homologue français Jean-Yves Le Drian ce lundi 9 septembre 2019 à Moscou. REUTERS/Shamil Zhumatov

Les ministres russe et français des Affaires étrangères ont initié la reprise du dialogue entre Moscou et Paris. C’est la première réunion de ce type depuis l’annexion de la Crimée en 2014.


Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

Un dialogue franc et exigeant. Voilà ce que propose la France à la Russie, selon les termes employés ce lundi à Moscou par Jean-Yves Le Drian. Le chef de la diplomatie française estime que « le moment est venu pour réduire la défiance avec la Russie ». Si les deux pays ont été confrontés à des situations difficiles ces dernières années, Jean-Yves Le Drian fait valoir des « intérêts en commun ».

Pour la première fois depuis 2014, les quatre ministres de la Défense et des Affaires étrangères des deux pays se sont donc retrouvés autour de la même table. Jean-Yves Le Drian, Florence Parly, Sergueï Lavrov et Sergueï Choïgou ont notamment évoqué la situation en Syrie, le dossier iranien, mais aussi et surtout le Donbass et la possibilité d’une reprise des négociations entre la Russie et l’Ukraine. Car la diplomatie française espère bien obtenir des gestes de la part de la Russie sur le dossier ukrainien.

La Russie ne peut que se réjouir

Du côté russe, on se montre sinon disposé à accomplir ces gestes, en tout cas satisfait de voir ce dialogue s’installer. « Nous avons écouté attentivement la position française et en particulier l’idée du président Macron, d’une "architecture de sécurité européenne". Une architecture avec la Russie et non pas sans la Russie ou contre la Russie. Et pour notre part nous avons exprimé notre entière disposition à un travail commun », a affirmé Sergueï Lavrov.

La Russie ne peut que se réjouir de voir la France lui tendre la main. Et pour cause, pour la première fois depuis l’annexion de la Crimée en 2014, un grand pays européen choisit de jouer la carte de la détente avec Moscou. Mais la France espère justement que ce changement de cap permettra de faire bouger les lignes dans le dossier ukrainien.

Le contexte favorable au dossier ukrainien

« Nous estimons que le contexte y est aujourd’hui favorable, peut-être plus qu’il ne l’a jamais été depuis trois ans. Nous avons constaté ces dernières semaines des avancées significatives. Il est crucial que les deux parties mettent à profit ce contexte favorable », a expliqué Jean-Yves Le Drian.

L’espoir de la France est de parvenir à ressusciter les accords de Minsk. L'objectif de la diplomatie française serait d'organiser à Paris dans les prochaines semaines, un sommet à quatre avec l’Allemagne, la Russie et l’Ukraine

Chronologie et chiffres clés