rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Russie Vladimir Poutine

Publié le • Modifié le

Municipales en Russie: l'opposition mise sur le tout sauf Russie Unie

media
Des opposants manifestaient dans les rues de Moscou le 31 août 2019 pour réclamer des élections libres. REUTERS/Tatyana Makeyeva

À quelques jours du scrutin, l’opposition a revu sa stratégie. Son mot d’ordre adressé aux électeurs : tout sauf Russie Unie, le parti de la majorité.


Avec notre correspondant à Moscou, Étienne Bouche

Ce sont des élections qui ont suscité une vague de protestation cet été en Russie, particulièrement à Moscou. Plusieurs scrutins locaux sont organisés ce dimanche 8 septembre dans le pays, les Russes sont appelés à voter pour des gouverneurs, conseillers municipaux et parlementaires régionaux dans une trentaine de régions. Depuis juillet, l’opposition dite « hors système » proteste contre le refus d’enregistrer ses représentants. Officiellement, ces candidats n’ont pas pu se présenter en raison de vices de procédure.

L’opiniâtreté de l’opposition libérale aura au moins permis que ces élections ne passent pas inaperçues. Dans leur majorité, les Russes se désintéressent de ce genre de scrutins. Pour ceux qui ont manifesté cet été, la mise à l’écart des candidats indépendants témoignait d’une impunité trop flagrante.

Empêchés de se présenter, les représentants de l’opposition espèrent désormais peser d’une autre manière : en appelant les électeurs à voter contre Russie Unie. En s’appuyant sur un usage actif des réseaux sociaux, les partisans d’Alexeï Navalny s’emploient à démasquer les candidats dissimulant leur affiliation à cette formation de plus en plus impopulaire.

La biographie d’Alexandre Beglov a par exemple disparu du site de Russie Unie. La voie semble dégagée pour l’actuel gouverneur par intérim de Saint-Pétersbourg qui entend rester à la tête de la deuxième ville du pays. Ses concurrents sérieux n’ont pas passé le filtre municipal et le candidat du Parti communiste, le réalisateur Vladimir Bortko, s’est retiré dans la dernière ligne droite. Mais la victoire des candidats du pouvoir n’est pour autant pas assurée ce dimanche dans un contexte économique morose en Russie.

Chronologie et chiffres clés