rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Union européenne Indonésie Matières premières

Publié le • Modifié le

L’UE impose des droits de douane sur les biocarburants indonésiens

media
La culture d'huile de palme à Kuwala, dans le nord de l'île indonésienne de Sumatra. Jefta Images / Barcroft Images / Barcroft Media via Getty Images

La Commission européenne a annoncé ce mardi 13 août qu'elle imposera des droits de douane sur les biocarburants indonésiens. Elle met en cause les subventions de l'État en Indonésie.


Les biocarburants en provenance d'Indonésie seront désormais taxés entre 8 et 18%. C'est une enquête de la Commission européenne qui a conduit à cette décision, indique notre correspondante à Bruxelles, Laxmi Lota. « Nous avons mis en lumière que les producteurs indonésiens bénéficiaient de subventions, d'avantages fiscaux et de matières premières à des prix inférieurs à ceux du marché », explique l'exécutif européen. « Cela fait peser une menace de préjudice économique sur les producteurs de l'UE », justifie la Commission.

Le marché européen du biocarburant pèse 9 milliards d'euros par an : les importations en provenance d'Indonésie représentent jusqu'à 400 millions d'euros.

La Commission précise que ces droits compensatoires sont provisoires et que ses investigations se poursuivent, avec la possibilité d'imposer des mesures définitives d'ici la mi-décembre. Elle indique également que son enquête ne se limite pas au marché de l'huile de palme, principale source pour les biocarburants d'Indonésie, mais à toute aide publique, quelle que soit la matière première utilisée.

Cette mesure a été immédiatement saluée par l'Association des producteurs de biodiesel européens (EBB), qui avait porté l'affaire devant la Commission. En revanche, le ministre du Commerce indonésien a menacé d'augmenter les taxes douanières sur les importations de produits laitiers européens en représailles.

L'Indonésie et la Malaisie produisent 85% de l'huile de palme mondiale. Les deux pays protestent régulièrement contre la politique européenne à l'égard de ce produit. Ils se sont montrés très critiques récemment après la publication d'un texte réglementaire classant au sein de l'UE l'huile de palme dans les biocarburants non durables.

À lire aussi : Huile de palme: l'Indonésie menace de se retirer de l'Accord de Paris

Chronologie et chiffres clés