rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Russie Irak

Publié le • Modifié le

Vingt-sept enfants russes rapatriés d'Irak

media
Des prisonniers soupçonnés d’appartenance à l'Etat islamique, le 28 juin 2018 en Irak. IRAQ JUSTICE MINISTER / AFP

Le rapatriement d’Irak de 27 enfants russes a été confirmé dimanche par les autorités russes. Selon le ministère des Situations d’urgence, l’avion qui les transportait a atterri dimanche soir dans la banlieue de Moscou. Les mères de ces enfants sont détenues en Irak pour appartenance au groupe Etat islamique. Plus de 300 personnes ont été condamnées à mort pour ce motif par la justice de ce pays. La plupart sont Turques ou originaires des anciennes républiques de l’Union soviétique.


Avec notre correspondant à Moscou Etienne Bouche

Les enfants rapatriés sont âgés de 4 à 13 ans et sont originaires de 10 régions russes. C’est ce qu’a indiqué la déléguée pour les droits de l’Enfant, Anna Kouznetsova, dont les déclarations ont été rapportées par l’agence TASS.

Les pères de ces enfants auraient été tués durant les trois années de combats ayant opposé le groupe Etat islamique et les troupes irakiennes. Quant aux mères détenues, elles ont le droit, selon la loi irakienne, de garder leurs enfants avec elles jusqu’à l’âge de trois ans. Au-delà, les enfants doivent être confiés à des proches.

Au début de l’année, le ministère des Affaires étrangères avait indiqué que 115 enfants russes de moins de dix ans se trouvaient encore en Irak. Jusqu’à présent, une centaine d’enfants et de femmes sont revenus en Russie. La plupart sont originaires des républiques musulmanes du Caucase.

En 2015, la rébellion armée de la région a prêté allégeance au groupe Etat islamique. Le FSB estime qu’environ 4 500 citoyens russes seraient partis rejoindre les rangs des jihadistes en Syrie et en Irak. Des milliers seraient également issus des pays d’Asie centrale.

Chronologie et chiffres clés