rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Royaume-Uni Brexit Theresa May

Publié le • Modifié le

Royaume-Uni: Nigel Farage en campagne pour sauver le Brexit

media
Nigel Farage lors du premier meeting de sa campagne pro Brexit qui s'est tenu le 22 septembre à l'université de Bolton dans le comté de Manchester. REUTERS/Hannah McKay

Le congrès des conservateurs démarre ce dimanche à Birmingham dans un climat de tension et de divisions sur le Brexit. Plusieurs rassemblements pro-Brexit sont organisés en marge du programme officiel. L’un d’entre eux est organisé par le groupe Leave Means Leave (Partir signifie partir), un groupe mené notamment par Nigel Farage qui fait un retour en politique dans une sorte de seconde campagne pour le Brexit. Ce mouvement entend contre-attaquer Theresa May qui ferait trop de concessions à Bruxelles et l’idée d’un second référendum qui progresse dans l’opinion. Leur premier rassemblement a eu lieu à Bolton près de Manchester le 22 septembre dernier.


Avec notre correspondante à Londres,  Sophie Miller

Sous les applaudissements de 2 000 personnes, Nigel Farage, ex-leader de la campagne pour le Brexit faisait son grand retour sur la scène politique britannique le 22 septembre.

« Nous avons voté pour sortir de l’Union européenne, je pensais que nos politiques allaient s’exécuter, mais ils ne le font pas, alors nous sommes de retour pour nous battre pour le Brexit », avait alors lancé Nigel Farage.

Des drapeaux de l’Union Jack et partout ce message : « Halte à la trahison du Brexit ». Le sentiment d’avoir été trahi par le gouvernement c’est ce qui a poussé Robert à s’engager dans cette nouvelle campagne. « Je crois que Theresa May n’a jamais cru au Brexit, même quand elle disait " Brexit means brexit ". Donc, nous, nous militons pour quitter totalement l’espace économique européen et j’espère qu’après on aura une nouvelle élection pour avoir un vrai Brexiter en charge », a-t-il dit.

Cette nouvelle campagne vise aussi à contrecarrer ceux qui militent pour un second référendum. Une idée endossée récemment par le parti travailliste dans une motion.

Cela inquiète beaucoup Richard. « Si on compromet notre vote en diluant le Brexit ou en faisant un second référendum cela ferait beaucoup de mal à la politique de ce pays de manière irrévocable et pour des générations », estime-t-il.

Leave Means Leave a prévu cinq autres rassemblements intitulés « sauver le Brexit » qui auront lieu d’ici le prochain sommet européen fin octobre.

Chronologie et chiffres clés