rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Chine: le premier réacteur nucléaire EPR dans le monde entre en service commercial

Russie France Diplomatie Justice Droits de l’homme Ukraine Culture

Publié le • Modifié le

En France, une chaîne de grévistes de la faim pour la libération de Sentsov

media
«Libérez Sentsov», peut-on lire sur cet écriteau en faveur du cinéaste ukrainien, déployé devant l'ambassade russe de Kiev le 21 août 2018. REUTERS/Valentyn Ogirenko

A l’initiative d'un collectif de cinéastes et d'intellectuels français, une action de soutien au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, emprisonné en Russie, en grève de la faim depuis 126 jours, a été lancée vendredi 14 septembre 2018 : une chaîne illimitée de grévistes de la faim qui se relaieront devant l’ambassade de Russie à Paris, jusqu’à la libération de M. Sentsov et de tous les prisonniers politiques ukrainiens en Russie.


Devant l'ambassade de Russie à Paris, ce dimanche 16 septembre, François Croquette, ambassadeur pour les droits de l'homme au ministère des Affaires étrangères, explique à RFI pourquoi il soutient le mouvement pro-Sentsov.

« Oleg Sentsov, aujourd’hui, par son combat, par sa détermination, est un peu devenu le porte-parole de beaucoup d’autres, des prisonniers politiques ukrainiens dont il demande la libération, mais plus largement encore, de ceux qui se battent pour pouvoir s’exprimer librement dans leur pays », considère-t-il.

Et d'ajouter : « C’est dans ce sens que la démarche de cette chaîne de jeunes est soutenue par Amnesty international également. Donc, on est sur un cas individuel, personnel, qui nous touche, qui me touche personnellement, mais qui va bien au-delà et qui concerne les droits de l'homme partout dans le monde. »

En tant qu’ambassadeur pour les Droits de l'homme, que peut donc faire François Croquette concrètement ? « On essaie d'agir chacun à son niveau », répond l'intéressé, qui dit s'être entretenu avec ses homologues russes « très tôt ».

Faute de réponse, « nous avons décidé de porter ce cas au niveau de nos plus hautes autorités et de continuer ». Exiger la libération d'Olev Sentsov ? « Un travail quotidien de contacts diplomatiques de notre ambassade à Moscou, d'ici, du ministère des Affaires étrangères » plaide M. Croquette.

Militant contre l'annexion de la Crimée à la Russie, Oleg Sentsov a été condamné en 2015 à 20 ans de détention pour «terrorisme» et «trafic d'armes». Incarcéré dans une prison russe depuis le 14 mai dernier, il mène une grève de la faim pour demander la libération de 62 «prisonniers politiques» ukrainiens incarcérés en Russie. Les appels en faveur de sa libération se sont multipliés depuis le 100e jour de sa grève de la faim fin août, comme au début du mois, lors de la Mostra de Venise.

Chronologie et chiffres clés