rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Aéronautique Entreprises Transport

Publié le • Modifié le

Economie: fortes turbulences à la compagnie Ryanair avec la grève des pilotes

media
Un avion de Ryanair décolle de l'aéroport de Riga en Lettonie. REUTERS/Ints Kalnins

Le trafic aérien sera très perturbé ce vendredi en Europe. Les pilotes allemands et hollandais de Ryanair rejoignent la grève de 24h décidée par leurs collègues irlandais, belges et suédois. La compagnie européenne à bas coût pourrait annuler jusqu'à 1 vol sur 6.


Près de 400 annulations de vols à prévoir chez Ryanair ce vendredi 10 août. Les pilotes allemands de la compagnie à bas coût rejoignent le mouvement de grève de leurs homologues en Europe et lui donnent de l'ampleur : aucun des 250 décollages prévus depuis les aéroports allemands de Ryanair n'aura lieu.

En pleine saison estivale, la compagnie irlandaise, qui avait accepté la création de syndicats l'an dernier, au bout de 32 ans d'existence, est confrontée à son pire conflit social. Il s'est envenimé lorsque la direction de Ryanair a menacé de transférer les emplois irlandais en Pologne.

Les négociations butent sur le niveau des salaires et de leur part variable, mais aussi sur le planning des pilotes. « Nous ne sommes pas des nomades qui plantent leur tente partout ou Ryanair veut opérer », s'est plaint le représentant du syndicat de pilotes allemands. La direction de la compagnie irlandaise estime de son côté qu'elle les paie mieux que ses concurrentes à bas coût.

La compagnie voit se multiplier les mouvements sociaux. Fin juillet, elle a affronté une grève sans précédent de la part de son personnel de cabine en Espagne, Italie, Portugal et en Belgique. Ryanair avait alors dû annuler près de 600 vols, touchant quelque 100 000 passagers.

La grève de ce vendredi va perturber le voyage de 55 000 passagers de Ryanair qui seront, promet la compagnie, avertis par mail ou par texto d'un éventuel remboursement ou d'une modification de leur trajet.