rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Allemagne criminalité

Publié le • Modifié le

Allemagne: douze ans de prison pour des parents proxénètes sur le Darknet

media
Six clients de différents pays ont été retrouvés et condamnés à de lourdes peines (photo d'illustration). THOMAS KIENZLE AFP

C’est une affaire sordide de prostitution qu'avait à trancher ce mardi le tribunal de Fribourg en Allemagne. Une mère a abusé avec son compagnon de son fils avant de le proposer à des pédophiles sur Internet. Beaucoup de souffrances auraient pu être épargnées à l'enfant, aujourd'hui dans une famille d'accueil, si des dysfonctionnements flagrants de la justice et de l'administration avaient été évités.


Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Sa mère et son beau-père ont abusé de lui et l'ont violé pendant deux ans. Pire, le couple a également prostitué l'enfant âgé aujourd'hui de dix ans sur le Darknet, cette partie d'Internet non référencée par les moteurs de recherches.

Les clients qui traversaient parfois la moitié de l'Europe pour se rendre près de Fribourg payaient plusieurs milliers d'euros.

Six clients de différents pays ont été retrouvés et condamnés à de lourdes peines. La police dispose de vidéos sur lesquelles une vingtaine d'autres pédocriminels sont visibles.

La mère de l'enfant a été condamnée aujourd'hui à 12 ans et demi de prison. La peine du père - 12 ans - est assortie de mesures de rétention de sûreté. En clair, il ne sera pas remis en liberté après avoir purgé sa peine en raison de son passé pédophile.

Dysfonctionnements

Cette affaire sordide a aussi mis en lumière les dysfonctionnements de la justice et de l'administration. Il a ainsi été possible qu'un pédocriminel déjà condamné dans le passé puisse vivre sous le même toit que l'enfant. Et les informations de l'école sur de possibles mauvais traitements ont été prises à la légère.

Chronologie et chiffres clés