rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • L'Otan indique vouloir «réexaminer» son engagement au Kosovo à cause de sa nouvelle armée (Stoltenberg)
  • Armée au Kosovo: la Serbie restera «sur le chemin de la paix» (Premier ministre)
  • Strasbourg: le marché de Noël rouvre en présence de Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur
  • La Chine indique vouloir suspendre les surtaxes douanières sur les voitures importées des Etats-Unis (officiel)
  • Japon: dix facultés de médecine ont falsifié les résultats au concours d'entrée, indique le ministère de l'Education
  • Kosovo: le Parlement vote la création d'une force armée (AFP)
  • Attaque de Strasbourg: sept personnes en garde à vue, dont deux nouvelles la nuit dernière (procureur de Paris)
  • Côte d'Ivoire: l'opposant Henri Konan Bédié évoque une alliance avec l'ex-président Gbagbo
  • Manifestation des «gilets jaunes»: pour l'«acte V» à Paris, un dispositif «semblable» à celui de samedi dernier (préfet de police)
  • Chine: le premier réacteur nucléaire EPR dans le monde entre en service commercial

Suisse Aéronautique

Publié le • Modifié le

Suisse: vingt morts dans l'accident d'un avion de collection

media
L'appareil s'est écrasé contre le versant ouest du Piz Segnas, à une altitude de 2.540 mètres. Les restes de l'appareil sont concentrés sur une superficie réduite. Kantonspolizei Graubunden/Handout via REUTERS

C’est un lourd bilan dans les Alpes suisses après le crash d'un avion de collection, samedi 4 août : vingt morts, dont un enfant. Le trimoteur devait rallier la ville de Locarno, dans le sud du pays, à la capitale économique, Zurich. Il s'est écrasé dans le canton des Grisons, à 2540 mètres d'altitude. Mais les causes du crash restent pour le moment un mystère.


Avec notre correspondant à Genève,  Jérémie Lanche

Très vite, 5 hélicoptères ont été dépêchés sur les lieux du crash. Mais selon les autorités, il n' y a plus aucun espoir de retrouver de survivants. En plus des trois membres d'équipage, l'appareil transportait 17 passagers venus de Suisse et d'Autriche, tous venus passer le week-end au bord du lac Majeur, à la frontière italienne.

Un témoin, cité par la presse, raconte avoir vu l'avion faire un brusque demi-tour avant de tomber comme une pierre.

L'appareil, un ancien avion de guerre allemand Junkers JU52, datait de la fin des années 1930. Mais sa dernière inspection en juillet n'avait révélé aucun problème technique. La piste d'une collision en vol ou d'une explosion a été écartée. La thèse de la canicule qui touche la Suisse, et qui aurait pu causer un dysfonctionnement des moteurs, est également laissée de côté.

Reste l'erreur humaine, mais c'est difficile à dire, car l'avion n'était pas équipé de boîtes noires. Une enquête a été ouverte, mais la police locale a déjà prévenu : celle-ci sera longue et complexe.